Hier matin, le baromètre de l’arrivée de Jocelyn Gourvennec au FC Nantes était au beau fixe. Ce matin, il aurait tendance à partir un peu vers la pluie.

 

On le sait bien, en matière de mercato, les petites phrases s’empilent et sont souvent contradictoires les unes par rapport aux autres. Celle de Patrick Vieira, pressenti à Nice en remplacement de Lucien Favre, fait pourtant craindre le pire aux supporters des Aiglons et par ricochet, aux supporters du FC Nantes.

Jocelyn Gourvennec disposait de trois points de chute possible. Par ordre de priorité, Lyon, où Genesio est en train d’être reconduit, Nice, mais l’arrivée probable de Patrick Vieira avait éteint la rumeur et enfin le Fc Nantes, comme troisième choix, où il est désiré par Waldemar Kita et une large majorité de supporters.

Avant de diriger demain son match à Houston, Patrick Vieira a confié, à propos du bruit provoqué par la révélation de ses négociations avec Nice : « Cela me fait sourire, parce qu’il n’y a aucun contrat signé ou quoi que ce soit. C’est une fausse information. Je ne veux pas que mes joueurs, moi-même, mon staff ou des membres du club soient perturbés par ce qui se dit. Je suis ici, comme toujours. J’ai une relation fantastique avec les gens du New York City FC. Nous avons toujours été clairs les uns envers les autres. Je suis vraiment heureux, j’apprécie vraiment d’être dans ce club. »

Vieira a pourtant rencontré les dirigeants du Gym à New York la semaine dernière, où ils seraient tombés d’accord sur un contrat de deux ans. Mais, dans le cas ou l’ancien de 98 refuserait de quitter New York, Nice devra forcément activer d’autres pistes. Le directeur général Julien Fournier et le président Jean-Pierre Rivére ont eu le temps de rencontrer plusieurs entraîneurs car ils avaient anticipé le départ de Lucien Favre. Et Jocelyn Gourvennec fait partie de ceux là …