C’est maintenant devenu un secret de polichinelle. Claudio Ranieri ne devrait plus entraîner le Fc Nantes la saison prochaine malgré un contrat qui coure jusque juin 2019.

 

La presse sportive en a abondamment parlé, la communication est au point mort entre le coach et le président qui évacuent ensemble les affaires courantes, à savoir la fin de la saison, avec comme objectif de qualifier les Canaris pour l’Europa League.

Claudio Ranieri, un temps annoncé comme futur sélectionneur de l’équipe nationale italienne, chercherait un dernier contrat lucratif. L’Olympique Lyonnais part favori pour deux raisons : le club a les moyens de faire venir le Mister et Jean Michel Aulas, qui va se débarrasser de Bruno Génésio, en pince vraiment pour l’italien.
Mais un autre club, l’OGC Nice, semblait également être sur les rangs. Le départ de Lucien Favre du banc azuréen est quasi acté. L’entraîneur suisse ne devrait pas aller au terme de son contrat avec l’OGCN fixé en juin 2019. Des échanges en interne ont déjà eu lieu à ce sujet au plus haut niveau de la direction des Aiglons. Les parties se dirigent vers un divorce à l’amiable dont la possibilité avait d’ailleurs été envisagée dès la signature du Vaudois en mai 2016 et au terme de sa deuxième saison azuréenne.

Mais alors que certaines rumeurs plaçaient Nice comme destination possible pour Ranieri, France Football nous apprend que le club a déterminé une short list où n’apparaît pas l’entraîneur nantais. Les noms de Jocelyn Gourvennec et Willy Sagnol, tous deux libres, ainsi que ceux de Christophe Galtier (Lille) et Antoine Kombouaré (Guingamp) constitueraient cette liste.