Claudio Ranieri rêve de la sélection italienne depuis le licenciement de Gian Piero Ventura qui n’a pas réussi à qualifier la Squadra Azzurra pour la Coupe du Monde 2018.

 

En février dernier, le Mister, au grand dam des supporters du FC Nantes, avait déclaré sa flamme aux dirigeants de la fédération italienne qui avaient immédiatement appliqué une forme de non recevoir en ne cochant pas le nom de l’entraîneur du Fc Nantes dans la short list des prétendants retenus.

Mais les choses ont évolué. La fédé italienne a fait ses comptes et sa non participation à la phase finale de la Coupe du Monde va lui coûter très cher. Les italiens n’auraient pas les moyens financiers pour investir sur Antonio Conte, Carlo Ancelotti ou Roberto Mancini, aux prétentions salariales démesurées.

Claudio Ranieri lui, serait prêt à quelques concessions pour ce dernier gros contrat qui mettrait un point final à sa longue carrière. Avec ses 300 000 euros brut mensuels actuel au FC Nantes, il deviendrait de toute façon « sélectionneur compatible » selon la Gazzetta dello Sport qui suit le dossier au jour le jour.