ESTAC – FC Nantes (0-1) : Les Canaris s’envolent enfin

but-sala-troyes

Il faudra attendre au moins la fin septembre pour que le FC Nantes new Look trouve son rythme, avait modestement annoncé Claudio Ranieri en conférence de presse cette semaine.

La réalité a rattrapé les intentions et les canaris ont encore prouvé hier, après l’avoir fait la semaine dernière face à l’OM, qu’ils étaient très proches de la version Conceiçao qui a épaté la France du football la saison dernière.

Pendant 34 minutes et tandis qu’ils évoluaient toujours à 11, les hommes de Ranieri exerçaient un pressing haut avec des transitions rapides, privant de ballons des troyens surpris d’une telle soif de jeu. Pourtant, poursuivi par le sort, après avoir vu sa troupe se faire décimer face à l’OM, le coach italien devait repenser un système de jeu à 10, à cause d’un carton rouge plus que sévère sur Chidozie Awaziem. Durant les 10 dernières minutes de la première période, Troyes profita de la situation pour se montrer plus dangereux mais la pause donna l’occasion au « bricoleur » de revoir son système de jeu en passant d’un 4-4-1 à un 4-2-3-1.

Paradoxalement, c’est dans cette configuration à 10 que le FC Nantes s’est montré le plus dangereux. « Quand c’était possible, on a joué les contres comme Troyes est habitué à les jouer », a souligné avec malice l’entraîneur nantais.

Et après s’être interposé avec autorité face à Iloki (49e ), Touré(58e) puis Girotto (64e), Mamadou Samassa, le gardien troyen, a dû s’incliner sur la reprise de volée de l’intérieur du pied droit parfaitement exécutée par Emiliano Sala (0-1, 81e), sur un centre de David Alcibiade qui découvrait la Ligue 1.
Après la prestation face à l’OM, dans un contexte d’escalade de blessures, les canaris ont prouvé hier qu’ils avaient bien retrouvé les vertus qui les avaient portés très haut la saison dernière : le mental, la combativité, la solidarité et l’abnégation. De bonne augure avant la réception de Lyon le week-end prochain où Claudio Ranieri pourra s’appuyer sur les nouvelles recrues, Yassine el-Ghanassy, apparu hier en fin de match, l’attaquant Kalifa Coulibaly et peut-être le milieu slovène René Krhin dont l’arrivée serait proche.

A noter que Prejuce Nakoulma paye toujours sa prestation médiocre à Lille et n’est pas entré en jeu. Claudio Ranieri a même préféré faire rentrer Stepinski en toute fin de rencontre … On connait la suite.

result-troyes-2017

 

FacebookTwitterGoogle+Partager