En pleine réflexion pour tenter de contrer les Betclic, Unibet et autres faiseurs de paris sportifs, la FDJ s’est rapprochée de quatre équipes de L1.

 

Pour assurer une rentabilité, le public gagné pendant la récente Coupe du Monde doit être sauvegardé. Le foot concerne 72% des paris engagés sur FDJ, c’est dire l’importance de s’installer durablement au sein même de la Ligue 1.

La Française des Jeux a donc annoncé quatre partenariats avec des clubs de Ligue 1 : Monaco, Lyon, Marseille et Nantes.
Pourquoi ces quatre clubs ? Un croisement entre l’histoire et la cible potentielle. « La FDJ oriente ainsi sa stratégie football vers quatre clubs phares de la Ligue 1 Conforama, qui comptent eux quatre au total trente-deux titres de champion de France et d’importantes communautés de fans », explique-t-on à la FDJ.
La société de paris n’apparaîtra pas sur le maillot des Canaris. Elle s’installera à la Beaujoire pour développer des réseaux de points de vente ainsi que sur Internet.
Des événements seront également organisés autour des rencontres pour toucher directement les supporters, et mettre en avant la marque « Parions Sports », son service de paris en ligne. Déjà partenaire de la Ligue de football professionnel, la Française des Jeux veut aller encore plus loin.

A l’occasion de la cérémonie, Waldemar Kita s’était félicité de cet accord avec la société de paris en ligne : « Le FC Nantes est fier de cette collaboration avec le principal acteur français du jeu d’argent et des paris sportif, la FDJ. Cette collaboration confirme ainsi l’attractivité? du FC Nantes. »

Le contrat a été signé pour les quatre prochaines saisons.
Et puis si cela fait rentrer un peu de liquidités dans les caisses du club … Y’a pas de mal à se faire du bien.