Après seulement 90 minutes de jeu de ce match entre le Fc Nantes et l’AS Monaco se pose déjà la question existentielle : Doit-on préférer la manière ou le résultat ? Car si la prestation des Canaris fut plutôt séduisante, le compte n’y est pas.

 

Hier, à la Beaujoire, devant 32000 spectateurs, la pelouse était malade, mais pas que. ..
Après avoir monopolisé le ballon pendant 70 minutes, les nantais se sont écroulés sur 3 contres assassins, preuve que le groupe n’est pas prêt malgré les affirmations de Miguel Cardoso avant le match : « Je sens que l’équipe est prête, physiquement et tactiquement. Ce n’est pas du bluff. Les joueurs commencent à prendre du plaisir, comprendre ce que l’on veut faire. On va répondre présent face à Monaco. »
Cherchant à jouer simplement à une touche de balle et toujours vers l’avant, les Canaris avaient réalisé leur objectif en gagnant le match de la possession du ballon, concept cher à l’entraîneur portugais.
Très vite pourtant, nous nous sommes rendus compte que le mal récurrent de la dernière saison était toujours bien présent : le FC Nantes était incapable de concrétiser à cause de cette maladresse chronique face au but.

Une domination stérile qui a duré 70 minutes. Et en à peine un quart d’heure, les Canaris ont gâché les promesses qu’ils avaient entretenues durant plus d’une heure. Faute d’être parvenus à se montrer efficaces, ils se sont trop facilement fait contrer. Sans un excellent Tatarusanu, l’addition aurait même pu être plus lourde car la fin de la rencontre fut « open bar ». Les latéraux ont failli et la charnière centrale a montré une stupéfiante fébrilité.
C’est finalement Emilano Sala, le seul joueur nantais capable de pousser le ballon au fond des filets, écarté hier au profit d’un inexistant Coulibaly, qui sauva l’honneur dans les arrêts de jeu.

Sur les intentions et la beauté du geste, les Canaris ont été séduisants. La rupture avec le style Ranieri est brutale, mais il faudra pourtant apprendre à marquer pour ne pas se retrouver très vite enfermé dans le gruppetto du championnat.
L’an dernier, le Fc Nantes s’était également écroulé 3-0 à Lille lors de la première journée, avec derrière un redressement spectaculaire. Pour ne pas décrocher, il faudra aller prendre des points à Dijon qui est allé battre hier Montpellier…