FC Nantes : Attention ! La bête est de retour

Cyprien

Cela faisait très longtemps que le FC Nantes n’avait pas volé aussi haut en Ligue I à cette époque de l’année. Depuis la saison, 1996-97, où ils comptaient le même nombre de points (27, donc) qu’aujourd’hui, ce qui avait mené les hommes de Coco Suaudeau à la troisième place.

Même la saison du dernier titre nantais, en 2000-01, ceux de Denoueix ne présentaient pas un tel bilan (22 points «seulement»). Et les Canaris progressent toujours. A St Etienne, les Canaris ont tiré vingt-deux fois au but, ce qui ne leur était plus arrivé en L1 depuis trois ans et demi (1O mai 2014) et un match (à la Beaujoire) face aux Verts, déjà.

C’est dans ce contexte que le Fc Nantes recevra dimanche l’OGC Nice, équipe méconnaissable par rapport à ce qu’elle était la saison dernière où elle a squatté le podium toute la saison. Mais attention, malgré sa faiblesse relative, les Aiglons ne viendront pas à la Beaujoire en victimes expiatoires. Et pour cause, ils retrouveront celui qui les avaient mis sur les bons rails la saison dernière.

Surclassé au Rc Lens, Wylan Cyprien avait signé à Nice le 27 juillet 2016 pour une pognée de dollars (2 millions d’euros, peanuts …)
Comme l’annonce le journal l’Equipe, ce soir, Nice, en Ligue Europa, va enfin retrouver l’une de ses machines les plus sophistiquées du précédent exercice, à nouveau en état de marche après presque neuf mois de réparation. Milieu polyvalent et buteur polymorphe, capable de frapper sur coup franc direct comme dans le jeu, Wylan Cyprien avait apporté une contribution essentielle à la prospérité azuréenne jusqu’à sa blessure, survenue le 1O mars 2017, lors de Nice-Caen, à la suite d’une mauvaise réception, sa rupture du ligament croisé antérieur du genou droit avait ruiné sa fin de saison et hypothéqué une partie de la suivante.

C’est donc ce soir qu’il fera son tour de chauffe face au Vitesse Arnhem avant d’être titularisé dimanche à la Beaujoire.
Nice, après avoir retrouvé le goût de la victoire (à Toulouse et face à Metz) sur ses deux derniers matchs, va retrouver son meneur de jeu préféré.

Attention danger ! Pour l’avoir vu progresser à Lens, on peut vous dire que ce gars là est capable de tout, et surtout de planter un but des 30 mètres à Tatarusanu

Pour ceux qui ne connaissent pas la bête :

 

FacebookTwitterGoogle+Partager