La Coupe de France ne sourit pas au FC Nantes depuis sa remontée dans l’élite en 2013 avec, notamment, deux éliminations en 16èmes lors des deux dernières saisons, à Lille et devant Auxerre la saison dernière.

 

Pourtant, au delà même d’un hypothétique parcours dans cette compétition, les Canaris se doivent de briller pour lancer un mois de janvier de tous les dangers avec 7 matchs à la clef et notamment 5 matchs en 16 jours.
Vahid Halilhodzic pourrait proposer un Nantes très remanié pour le premier de ses cinq matches : pour faire tourner son effectif et pour pallier les absences.
Aux suspensions de Kwateng et Majeed Waris s’ajoute le forfait de Boschilia pour une « petite contracture », tandis que l’entraîneur a également évoqué les douleurs de Limbombe aux adducteurs. Mais ce dernier pourrait débuter.

Partis hier après-midi en car pour rejoindre Nantes, les joueurs de Châteauroux sortent d’un mois de décembre plutôt morose. Ils restent sur trois matches sans victoire (2 défaites, dont celle à domicile face au Gazélec pour clore 2018).
Quasiment au complet, les Castelroussins ont affiché sans complexe leur détermination, à une semaine d’un déplacement périlleux à Lorient, comme l’assure le coach : « On s’est préparés pour tenter de se qualifier. La Coupe, c’est un match, et on jouera à fond. »

Dans un climat de poker menteur et de crainte dans une période de mercato de tous les dangers, les Canaris feraient bien de passer l’obstacle Châteauroux sans encombre, au moins pour ne pas rajouter une dose de doute qui sera préjudiciable aux prochains matchs de championnat.