FC Nantes : Entre la septième et la douzième place

public

A quelques jours de la reprise des championnats, les spécialistes auto-proclamés du football français tracent des plans sur la comète et imaginent déjà le scénario final qui mettra fin à la saison 2017-2018.

Pour le FC Nantes, les avis convergent dans le même sens. Notre quotidien sportif national, l’Equipe et le seul hebdo sportif régional hebdomadaire, La Voix des Sports, donnent ce matin leur avis

Pour l’Equipe, finir septième serait déjà remarquable. C’est la saison de tous les espoirs et de toutes les chausse-trappes qui attend Nantes, 7ème miraculeux l’an passé après son départ catastrophique. Après le charismatique Conceiçao, Waldemar Kita a eu la bonne idée de recruter un nom, un palmarès et un personnage médiatique.
Une vraie bonne pioche, à condition que son effectif s’étoffe, ce qui n’est pas encore le cas, et que la transition se passe sans heurt. À en croire les joueurs, il n’y a pas un gouffre entre les méthodes des deux techniciens. mais de là à rêver que Ranieri refasse le coup de Leicester… Même septième, au regard de la concurrence renforcée, ce serait déjà une performance.

Pour La Voix Des Sports, après l’euphorie de la deuxième partie de saison dernière, où l’arrivée de Sergio Conceiçao a ramené discipline et résultats, les Canaris sont un peu revenus dans l’ombre. Leurs deux premières recrues, les jeunes Chidozie Awaziem et Joris Kayembe, venus de Porto, sont d’abord en découverte. Et, tandis que la santé du premier pose question, le second, lourdement blessé à l’entraînement, sera absent de longs mois.
C’est privé du prometteur Amine Harit, parti à Schalke, que Claudio Ranieri devra continuer l’œuvre de son prédécesseur portugais. Avec des ambitions forcément mesurées mais l’aura d’une riche carrière ponctuée par l’improbable titre gagné à Leicester (2016). Notre pronostic : 10-12ème.

Parole au président, Waldemar Kita, qui semble moins ambitieux qu’il ne l’était après le verdict de la précédente saison : « Si on peut faire mieux que l’an passé, tant mieux, mais ça ne va pas être facile. La principale préoccupation, c’est de terminer dans les dix premiers, ce serait déjà pas mal. On a l’équipe pour. Nous avons essayé de partir de la base, en prenant un chef d’orchestre d’un certain niveau avec son staff, et on travaille pour compléter l’équipe afin qu’elle soit compétitive. »

En ce qui nous concerne, nous pensons que la fin du mercato estival conditionnera la saison des canaris. Malgré toutes ses qualités, Claudio Ranieri n’arrivera pas à tirer le meilleur du groupe actuel durant toute une saison, comme avait réussi à le faire Sergio Conceiçao sur 6 mois. Trop de joueurs composant l’effectif sont encore inconstants et il manque aux nantais un vrai leader de vestiaire, d’autant que Guillaume Gillet, le plus à même de répondre à ce qualificatif, a déjà un pied dehors…

 

FacebookTwitterGoogle+Partager