Les Canaris sont sur un nuage. Quatre victoires consécutives avec 14 buts marqués et un seul encaissé, le plus optimiste des supporters n’aurait jamais pu imaginer un tel choc psychologique consécutif à l’arrivée de Vahid Halilhodzic. Pourtant, nous sommes à un mois et demi du mercato hivernal qui se tiendra du 1er au 31 janvier 2019 et le statut de plusieurs joueurs pose questions.

 

En interne, Vahid Halilhodzic aurait déjà parlé de quelques ajustements nécessaires à son président. Fidèle à sa politique, le président aurait donné un accord de principe à la condition d’un dégraissage parallèle. Le technicien bosnien cible en particulier le flanc droit un peu faiblard avec notamment les blessures récurrentes de Fabio. La défense centrale pose également question avec deux joueurs en prêt qui ne devraient pas être conservés la saison prochaine (Miazga et Mbodgi) et le spectre d’un départ l’été prochain de Diego Carlos.
Un attaquant supplémentaire serait également réclamé par le coach, certaines recrues récentes ne donnant pas pour le moment entière satisfaction. Et l’on pense à Kalifa Coulibaly, recruté l’été 2017 pour 5 ans et qui déçoit à chaque sortie…
Ce qui est pratiquement acquis est le fait que le club ne laissera partir aucun de ses « Top joueurs » cet hiver. Ciprian Tatarusanu, Diego Carlos, Valentin Rongier et Emiliano Sala, la colonne vertébrale de l’équipe, ne sera pas remise en cause avant au moins l’été prochain.

Et puis il y a le loft, composé principalement de Kolbeinn Sigthorsson et Alexander Kacaniklic, qu’il faudra obligatoirement purger cet hiver.

A lire également :

– Un ancien Canari libre
– Il ne fait pas bon avoir des amis à Nantes
– Le match Nîmes-Nantes n’est pas mis en avant
– Pas de supporters à Rennes/a>