Hier, Waldemar Kita a violemment taclé Léo Dubois, son latéral droit, accusé d’avoir triché face à sa future équipe l’Olympique Lyonnais samedi en Ligue 1.

Des voix s’étaient déjà levé hier pour relever le caractère scandaleux de la déclaration du président, dont celle de Christophe Dugarry, consultant à RMC : « L’afficher comme tricheur parce qu’il va signer à Lyon, je trouve ça minable mais je ne suis pas surpris par le président Kita. Ça fait bien longtemps que ce Monsieur n’a rien à faire en Ligue 1 comme président. Cracher comme ça sur ses joueurs, c’est minable. »

Le journal l’Equipe consacre une page aujourd’hui aux propos du président qui rentre dans les détails de la polémique qu’il a créé : « A mes yeux, il s’est caché, il n’a même pas fait son devoir professionnel, il n’a pas joué le jeu et il est le premier responsable. S’il était pro et correct vis-à-vis de Lyon et surtout vis-à-vis de Nantes, il aurait du dire à Ranieri: « Écoutez, je pense qu’il ne vaut mieux pas que je joue. » Mais bon, c’est un gamin, il n’a pas de bons conseillers autour de lui, et puis il pense qu’il a fait un bon match alors que, sur le premier but, il tourne le dos sur la frappe de Depay, il n’a pas fait un seul centre, un seul débordement comme il en a l’habitude, il a laissé faire les choses. »
Les mots du président sont très fort et dans ces conditions, on voit mal Claudio Ranieri aligner Dubois dans les groupes pour les trois derniers matchs de la saison : « Il a triché, il n’en a rien faire de personne et au contraire, s’il peut nous emmerder, il nous emmerdera. »

Implicitement, au travers de cet interview, on comprend que la messe est dite également pour Adrien Thomasson, qui a le même agent : « N’oubliez pas que leur agent a voulu nous piquer un joueur de dix-huit ans qu’il a emmené en Angleterre (Batista Mendy, qui était proche de Brighton). On a été obligés de prendre des avocats, le gamin ne voulait pas aller là-bas. C’est en train de s’arranger, mais il faut arrêter les conneries. »