FC Nantes : La paix avant le départ pour Amine Harit ?

harit-2

Le joueur le plus « bankable » de l’effectif du FC Nantes est sans conteste Amine Harit, qui a été prolongé en fin d’année dernière dans le but d’une vente cet été.

Il lui reste maintenant trois ans et demi de contrat au FCN mais il ne fait nul doute qu’il quittera le club l’été prochain. En janvier dernier, le Torino, entraîné par Sinisa Mihajlovic, ancien pote de Conceiçao quand ils évoluaient à la Lazzio, était venu aux nouvelles concernant le jeune ailier et une proposition à hauteur de 12 millions d’euros avait été formulée.

Waldemar Kita, compte tenu de son mercato hivernal du pauvre, n’avait pas osé priver Sergio Conceiçao du seul offensif qui avait été régulier en première partie de saison. La situation sera différente en juin d’autant que le récent accrochage entre le jeune joueur et son entraîneur devrait laisser des traces malgré les propos de façade des uns et des autres.
Amine Harit avait manqué le déplacement du FC Nantes contre le SC Bastia (2-2), mercredi dernier. Il purgeait une sanction pour être sorti en boîte la soirée précédent le match.
Avant le coup d’envoi de la rencontre à Monaco, le joueur de 19 ans et Sergio Conceiçao ont eu un long entretien dans le rond central du stade Louis II. Une réconciliation express entre Amine Harit et le technicien portugais destinée à ne pas faire de vagues supplémentaires à quelques matchs de la fin du championnat.

Le champion d’Europe des moins de 20 ans compte 23 apparitions dont 20 titularisations en Ligue 1 cette saison et on ne voit pas comment ni pourquoi Waldemar Kita refusera en juin les offres qui tomberont sur son bureau, surtout si le jeune joueur est encore utilisé avec succès jusqu’à la fin de la saison, ce qui ne devrait pas être compliqué compte tenu du parcours assez calamiteux de Felipe Pardo.

FacebookTwitterGoogle+Partager

Vos commentaires