Nous n’osions pas y croire, mais le retard à l’allumage dans la signature du contrat de Jocelyn Gourvennec aurait du nous mettre la puce à l’oreille. Le fait que Waldemar Kita ait laissé fuiter dimanche dernier le nom de Peter Bosz, comme une ultime pression, n’était pas innocent.

[themoneytizer id= »10701-25″]

 

Alors qu’hier matin, tous les organes de presse confondus annonçait la signature imminente de Gourvennec, il a bien fallu se résoudre au constat d’échec, plus tard dans la journée.

Comme le rappelle ce matin le journal l’Equipe, l’affaire paraissait entendue ou presque. Waldemar Kita n’avait pas caché qu’il faisait de l’ancien milieu de terrain du FC Nantes (46 ans) sa priorité. Le président du FC Nantes s’était même lancé dans des négociations avancées avec l’ancien milieu, libre depuis son licenciement de Bordeaux, en janvier. Et puis il y a eu ce drôle de retournement de situation qui a abouti la rupture des discussions. « Ce n’est pas du tout compromis « , contestait Kita, hier en début de soirée. « Aujourd’hui, je veux Jocelyn Gourvennec. Mais il y a quelques petits détails régler. Si on les règle on y va, sinon dommage… En tout cas, c’était ma priorité. « 
Les points de désaccords semblent nombreux. Gourvennec, contrairement à Ranieri ou Conceiçao, ne peut pas choisir librement son staff. La nomination d’un second adjoint, d’un autre préparateur physique et d’un entraîneur des gardiens, resterait le choix de Kita.
Pour le poste d’entraîneur des gardiens, Waldemar Kita aurait même décidé, en accord avec lui-même, de nommer Christophe Revel.

Un interventionnisme présidentiel qui pose questions à l’ancien de Bordeaux qui était déjà, il y a quelques mois encore, réticent à l’idée de venir à Nantes pour cette raison. Et puis il y a certainement la durée du contrat proposé. Là où Gourvennec souhaitait un contrat de 3 saisons pour s’inscrire dans la durée, le président ne propose que 2 ans.

Officiellement, les dirigeants nantais n’auraient pas totalement abandonné l’idée d’infléchir la position de Gourvennec mais ils travaillent quand même sur un plan B. L’Espagnol Gerard Lopez (ex-Barca B), un temps écarté, est revenu dans les petits papiers de Kita, tout comme le Néerlandais Peter Bosz (ex-Ajax et Dortmund), le Portugais Miguel Cardoso (Rio Ave), Christophe Galtier, qui n’a pas encore finalisé sa situation avec le Losc, et même Paul Le Guen, même si le président dément tout contact.

Il reste à espérer que Jocelyn Gourvennec ne trouve pas mieux et qu’au final, il accepte bon gré mal gré le rôle qu’on lui propose au FC Nantes… Mais ce n’est pas gagné …

[themoneytizer id= »10701-2″]

[themoneytizer id= »10701-16″]