La cinquième place du FC Nantes au classement de Ligue 1 ne tient plus qu’à un fil et la capacité des Nantais à la conserver jusqu’en mai interroge. Le chat noir est toujours vivant, les nantais n’ont pu faire mieux que de partager les points avec des indigents lillois.

 

Nice et Guingamp, deux candidats potentiels, marquent le pas, mais Montpellier, Bordeaux et Rennes, tous trois vainqueurs ce week-end, se rapprochent irrésistiblement du FCN, qui avait hier encore une belle occasion d’atteindre la barre des quarante points, face à une équipe lilloise moribonde durant les trois quarts de la rencontre.
Lille présentait en effet un visage inoffensif, jusqu’au changement et l’entrée de Pépé à la 57′. 57 minutes dont n’ont pas su profiter pleinement les Canaris qui, contrairement à un passé récent, se créent maintenant de nombreuses occasions, sans pour autant réussir à les convertir.
Il aura encore fallu que Sala, qui a alterné les maladresses et les coups de génie, dégaine deux fois pour que les nantais puissent au moins se faire un point sur cette rencontre qu’ils ne pouvaient que gagner.

Comme le souligne le journal l’Equipe, les séquences de jeu commencent pourtant à ressembler à quelque chose de cohérent. L’utilisation des côtés via Lima et Dubois, deux machines à centrer, est intéressante, mais, une nouvelle fois, les Canaris n’ont jamais paru aussi friables défensivement et Tatarusanu n’est plus déterminant comme il le fut en début de saison. La paire Djidji-Alcibiade en charnière centrale n’a pas offert les mêmes garanties dans les duels que la paire Carlos-Pallois, suspendue.

C’est Valentin Rongier qui s’est montré le plus lucide à l’issue de la rencontre : « C’est comme si on avait perdu. Face à une faible équipe de Lille, avec tout le respect que j’ai pour eux, ils n’ont pas été très bons, on aurait pu et dû gagner ce match. On perd des points en route. On n’a pas encore gagné à la Beaujoire en 2018, c’est très frustrant. »

Peut on encore espérer jouer l’Europe après avoir encaisser 5 buts en deux matchs ? C’est la question à laquelle devront répondre les Canaris en déplacement samedi chez un concurrent direct, l’OGC Nice. Nantes est cinquième, ça dure depuis la fin octobre mais ça commence à sentir le sapin cramé.

result-lille-2018