FC Nantes : Love-Love entre Brigade Loire et Waldemar Kita

tl

Waldemar Kita, le président du FC Nantes, a rencontré, hier, en marge du dernier match de préparation du FC Nantes face aux Italiens du Genoa (0-1), trois représentants de la Brigade Loire, pour tenter de normaliser la situation.

 « C’est comme dans un couple. Après vous être disputé avec votre femme, ou vous allez au lit, ou vous divorcez. Nous, on ne va pas aller au lit mais on va mettre les choses au carré! » a déclaré le président, soucieux d’aller de l’avant dans ce dossier épineux.

Le président nantais avait invité trois représentants de la Brigade Loire, Romain Gaudin, Jérôme Grollier et Elvin Ogouyon, à une réunion ouverte aux médias, afin de laver le linge sale de la Beaujoire en famille et d’évoquer les conditions d’une reprise sereine du Championnat dans la tribune Loire.

Mené par Waldemar Kita, cet échange constructif d’une heure, organisé dans la salle de presse exiguë du stade Henri-Desgrange de La Roche-sur-Yon, a permis de renouer un dialogue rompu la saison dernière, à la suite d’une litanie de problèmes qui avaient passablement terni l’image des Canaris, comme le narre ce matin le journal l’Equipe.
« Il y a eu des incidents regrettables ces derniers mois qui nous ont fait passer pour des pitres, pour des nazes, auprès du reste de la France », a reconnu le capo de la BL, Romain Gaudin, en quête d’apaisement. « Tout ce qu’on demande, c’est d’animer la tribune Loire et de pouvoir revenir avec notre matériel (sono, estrade, drapeaux, tifos…) dès la reprise. »

Face aux gages de bonne volonté avancés par les représentants des ultras, Waldemar Kita s’est engagé à gérer ce dossier personnellement et à être leur interlocuteur direct ces trois prochains mois pour régler les problèmes. « Ce sera ma priorité des prochaines semaines, avec le mercato. Mais s’il y a d’autres incidents, il n’y aura plus rien », a-t-il averti, invitant la BL à se structurer.
En réponse, Romain Gaudin lui a assuré qu’il n’y aura pas d’incidents. « On est en train de tout faire pour essayer de sauver les meubles ».

Ce n’est pas encore un contrat de mariage mais, dans la soirée, le FC Nantes a publié un communiqué, rédigé en accord avec la BL, soulignant que « la Brigade Loire a montré sa volonté de créer avec le club une ambiance positive et festive. Une volonté soutenue par le président du club qui souhaite donner à la Brigade Loire les moyens d’améliorer la sécurité des supporters et de relancer les animations dans le stade. Comme le confiait Elvin Ogouyon à l’issue de la rencontre, « il est temps qu’on reparle de la tribune Loire pour de bonnes raisons, parce qu’il y a eu un très beau tifo, une grosse ambiance ou que le public continue de chanter même si Nantes est mené 3-0. »

Dans ce nouveau contexte de paix, la réception de l’OM pour le premier match de Nantes à la Beaujoire risque d’être très très festive …

 

FacebookTwitterGoogle+Partager