FC Nantes – OGC Nice : 13 ans que cela n’est plus arrivé !

nantes-nice

Avec la réception de l’OGC Nice, le FC Nantes pourrait tenter de s’immiscer durablement dans le top 10. Nantes n’y a pas figuré depuis 2004.

La spirale positive impulsée par Sergio Conceicao et son hyper-exigence laissent augurer une issue favorable cette saison. Le 10 décembre, après le limogeage de René Girard, l’entraineur portugais avait repris des Canaris moribonds, relégables, poreux derrière et inexistants devant.
Depuis, les oiseaux se sont remis à chanter en engrangeant 24 points en treize rencontres, soit 1.85 point par match, un vrai rythme d’européen, comme le souligne ce matin le journal l’Equipe. Alors, même si le maintien n’est pas encore mathématiquement assuré, Nantes a toutes les raisons de regarder devant. « L’été dernier, on a budgété une place dans les dix premiers et, sur les deux mercatos, on a investi au moins 8 Millions d’euros », rappelle le président Waldemar Kita. « On revient de très loin, mais j’ai confiance dans le travail du staff et dans la qualité de l’effectif pour atteindre cet objectif. C’est important car cela justifierait les dépenses et marquerait la fin d’une stagnation usante. »

Si le FCN encaisse encore trop de buts (dix-sept en dix parties sur la phase retour), il affiche en tout cas une force et une diversité offensives inédites depuis son retour en L 1 , en 2013. Lors des six dernières journées, il a inscrit douze buts et en a marqué trois en un match à trois reprises, alors que ca ne lui était encore jamais arrivé.

Une stat fait plaisir à entendre avant la réception des Aiglons : Nantes a gagné lors de ses cinq dernières réceptions face à Nice en Ligue 1.

Sergio Conceiçao a convoqué un groupe de 19 joueurs pour la réception de Nice. Les absences de Yacine Bammou et de Felipe Pardo, tous deux suspendus, sont compensées par le retour de Sergio Oliveira. Recrue hivernale, le milieu de terrain portugais, gêné par les blessures, n’a pour le moment disputé que 18 minutes en Ligue 1 avec le FC Nantes.

Nice peut être inquiet. Tandis que Sergio Conceiçao n’a que l’embarras du choix pour constituer son groupe, outre les absences de Wylan Cyprien et Alassane Plea, absents jusqu’à la fin de saison, le club azuréen se présentera à Nantes sans Paul Baysse ni Rémi Walter. Le capitaine des Aiglons, déjà absent plusieurs semaines en fin d’année 2016, souffre d’un problème tendineux qui devrait l’éloigner des terrains pendant un mois et demi, soit quatre rencontres a priori. Son retour est espéré pour le déplacement å Toulouse, le 22 avril. Le milieu de terrain. lui, est touché à un mollet et ne figure donc pas dans le groupe de dix-huit joueurs communiqué hier soir par Lucien Favre. L’entraineur azuréen enregistre par contre les retours de Maxime Le Marchand, absent le week-end dernier contre Caen (2-2) pour raisons familiales, et de Younés Belhanda, qui était suspendu.

Les dirigeants du FCN parlent toujours de maintien, Sergio Conceiçao en tête. Une victoire face à Nice les fera peut être sortir du bois …

fiche-nice

FacebookTwitterGoogle+Partager

Vos commentaires