Samedi, à 20h00, le Fc Nantes jouera son match comptant pour la 11ème journée de Ligue 1 au Stade de la Licorne contre le SC Amiens. Un déplacement périlleux dans la mesure où les Picards viennent de se faire éparpiller façon puzzle au Parc des Princes.

 

Face à face, une équipe qui sort d’un 0-5 contre une équipe qui vient de réaliser un 4-0. La confiance sera donc du côté des Canaris, qui ont enfin goûté aux joies du choc psychologique depuis l’arrivée aux affaires de Vahid Halilhodzic.

A chaud, Christophe Pelissier, l’entraîneur picard, qui, soit dit en passant avait été pressenti à Nantes avant de signer à Amiens, avait deux regrets : les deux premiers buts encaissés sur corner et la manière dont son équipe a joué durant le dernier quart d’heure.
Puis il a assumé ses choix : « Si on perd 2-0 ou 3-0 je ne vois pas trop l’intérêt de faire rentrer des joueurs défensifs. Bien sûr, on peut le reprocher par rapport à l’ampleur du score et le goal-average mais l’idée, c’était de pouvoir peut-être marquer. On en a eu l’occasion en début de deuxième mi-temps. Après, on s’est fait piéger et prendre à notre propre jeu sur la fin de match mais j’en assume la totale responsabilité. »
II faut remonter au 27 avril 2012 pour retrouver la trace d’un tel score. Une défaite à Nantes en Ligue 2, à la Beaujoire, avec un triplé de Wiltord, un but de Bangoura (Vade retro satanas) et de Cirilli contre son camp. Un signe ?

Les Picards n’ont pas pour autant le moral dans les chaussettes, à l’image de leur portier, Régis Gurtner : « Il ne faut pas tout dramatiser non plus. C’était le PSG en face et on ne va pas non plus tout remettre en question après un match comme celui-ci. On doit se remettre au boulot et un match plus important arrive, celui face à Nantes samedi domicile. »

Avec leur victoire face à Toulouse, le FC Nantes est revenu à 1 point du SC Amiens, actuellement 17ème. Cette confrontation pourrait permettre aux nantais de sortir de la zone de relégation et aux amiénois d’y rentrer …