FC Nantes : Questionnements autour du mercato et de l’expertise de Ranieri

ranieri-inquiet

C’est le média Presse Ocean qui dégaine ce matin avec un questionnement autour de la gestion du groupe du FC Nantes par Claudio Ranieri.

Là où Sergio Conceiçâo avait vite trouvé son équipe-type (il lui aura fallu 2 matchs), l’entraîneur italien semble, après 5 rencontres, ne pas trop savoir où il va. Certes, l’arrivée tardive des recrues a contrarié la préparation mais les choix de Ranieri peuvent surprendre.

Le quotidien énumère ainsi les choix inquiétants comme le passage à gauche de Dubois (à Lille), idem pour Djidji, le trimbalement de Thomasson, la non-titularisation sur les trois dernières journées de Nakoulma (le meilleur élément offensif de la dernière fin de saison), sans oublier des changements de système en cours de jeu.

Presse Ocean pointe également du doigt le côté qualitatif du mercato estival. Le Fc Nantes a enrôlé 9 joueurs mais la valeur de certains interpelle, notamment les profils Girotto et Coulibaly. Le journaliste parle d’un apport aussi épais « qu’une feuille de cigarette ». Coulibaly, pour sa première sortie face à Marseille , fut d’une transparence totale au point que Ranieri a du le sortir à la pause. Même sanction Girotto, qu’il a fallu écarter par précaution car il accumulait les fautes inutiles et risquait le rouge. Le match à Montpellier nous en apprendra plus sur le potentiel des recrues mais il est vrai que l’inquiétude est présente.
Deux bonnes nouvelles néanmoins : les prestations du gardien Tatarusanu avec un quasi sans faute sur les 3 matchs joués et l’entrée très très encourageante de El Ghanassy face à Lyon.

Ce mercato à 20 millions d’euros dont se vante le président Kita n’a pas fait que des heureux.

Alors que le président avait déjà mis la pression sur les épaules de son entraîneur : « J’ai essayé de répondre du mieux possible à ses désirs pour faire la meilleure saison. J’ai quand même pris neuf joueurs. Et il y a des éléments, issus du centre, qui sont aussi des renforts. », Claudio Ranieri a confié sa déception à Ouest-France à propos du mercato : « Le président a fait son maximum pour me satisfaire. Maintenant si on me demande si je suis content, c’est non… Je ne suis pas content, mais j’entends les difficultés de ce mercato. Quand il y a beaucoup de refus, il faut aussi dire oui à la fin. »

 

FacebookTwitterGoogle+Partager