FC Nantes – RC Strasbourg (1-0) : Au final, il ne manque que quatre points

C’est par son score favori que Claudio Ranieri a définitivement quitté la Beaujoire hier soir. 1-0 est le minimum syndical appliqué par les nantais à 10 reprises cette saison.

 

Comme durant toute la saison, le spectacle n’a pas été au rendez-vous. Face à de faibles alsaciens, les Canaris ont certes dominé les débats mais la concrétisation fut laborieuse avec son lot d’approximation et de déchets techniques. Les nantais n’ont pas fait « semblant » pour cette dernière à la Beaujoire mais on aura compris qu’avec un tel effectif, limité en qualité, le FCN ne pouvait rêver mieux qu’une place dans ce ventre mou qui lui va si bien.

On pourra toujours se gargariser en pointant cette neuvième place avec 52 points, deuxième meilleur classement depuis la remontée en Ligue 1, mais le fait est que Nantes doit surtout ce score à la faiblesse d’ensemble de la Ligue 1 où seuls quatre clubs ont réellement existé. Entre Marseille, qui termine quatrième et Rennes, cinquième, un gouffre de 20 points s’est créé !

Mais au final, il n’aura manqué que quatre points aux hommes de Ranieri pour prétendre goûter au parfum de l’Europe. Rageant si l’on considère le nombre de fois où l’attaque a gâché…

Le but vainqueur a été inscrit par Léo Dubois, un défenseur, d’une frappe pleine de conviction au premier poteau à la 32e, qui a fait ses adieux à la Beaujoire de la plus belle des façons. Il s’est même autorisé à aller saluer les imbéciles qui l’avaient sifflé lors de l’annonce de la composition de l’équipe…

Nous allons maintenant entrer dans la phase la plus palpitante de la saison, avec les rumeurs et l’espoir de voir enfin se créer une équipe de Nantes qui jouera le top 5 la saison prochaine.

 

Share