Cette fois-ci, la lumière ne vint pas d’Emiliano Sala mais de Majeed Waris, fraîchement entré en jeu, qui par son premier but avec le FC Nantes dans les arrêts de jeu, évite aux Canaris une frustrante défaite.

[themoneytizer id= »10701-25″]

 

Battu 18 fois sur 19 en Ligue 1 à Nantes, le SCO d’Angers tenait enfin son deuxième succès chez son voisin après celui, lointain, du 11 novembre 1967. Mais Majeed Waris, entré en jeu à la 75ème, est donc passé par-là en égalisant dans les arrêts de jeu d’un super tir décroisé suite à un beau mouvement Moutoussamy-Sala.

Le SCO avait ouvert le score sur sa première occasion. La défense centrale nantaise, mal positionnée, laissait Bahoken tromper Tatarusanu. Les Canaris répliquaient immédiatement par une frappe de Moutoussamy sur le poteau (10e). Puis, l’angevin Tait frappait lui aussi sur le poteau (12e) et Boschilia la transversale sur un magnifique coup franc brossé du gauche à 25 mètres.
1 but et 3 poteaux, le derby ne pouvait pas mieux commencer.

Petit à petit, le FC Nantes prenait l’ascendant sur la rencontre, les occasions se succédaient, mais par malchance ou maladresse, les Canaris butaient sur Ludovic Butelle, souvent bien inspiré. Au final, les risques pris par Halilhodzic, avec l’entrée de Majeed à la place de Girotto (75e), le passage en 4-2-3-1 puis la fin en 4-4-2 avec Coulibaly, ont payé.

La révélation de la rencontre fut sans aucun doute Samuel Moutoussamy, qui a prouvé hier soir qu’il était bien mieux qu’un remplaçant. Très présent à l’origine et à la finition des actions, il a remplacé avec brio Valentin Rongier. Les déceptions se trouvent au niveau de la prestation de Pallois, beaucoup moins serein qu’habituellement et d’Anthony Limbombé, qui n’a réellement existé que durant les dix premières minutes de la rencontre.

Avec un cinquième match sans défaite, géré avec la manière, le FC Nantes a confirmé son redressement. Vahid Halilhodzic avait prévenu avant le match en laissant transparaître son inquiétude : « J’avais dit ce que ce serait très difficile. On a pris un but de façon naïve. Mais j’ai félicité les gars car c’était un bon match, notamment en seconde mi-temps. Si on continue comme ça, on va gagner d’autres matches. »
La frustration était bien présente au sortir de la rencontre, frustration qui aidera les Canaris à négocier la chaude rencontre à Geoffroy Guichard vendredi soir.

[themoneytizer id= »10701-2″]

[themoneytizer id= »10701-16″]