On espérait que la victoire à Strasbourg avant la trêve internationale avait enfin mis le FC Nantes sur les bons rails de ce championnat. Ce match insipide contre le Stade de Reims prouve que Miguel Cardoso a encore beaucoup de pain sur la planche.

 

Les vieux démons étaient de retour hier à la Beaujoire. Inexistants dans les 30 derniers matchs, les Canaris sont toujours sur la lignée de la saison 2017-2018 avec un secteur offensif totalement inoffensif. La possession du ballon, c’est très joli dans les stats mais cela ne nourrit pas son homme …
« Même si on a eu le contrôle du match et que nos adversaires ont été inoffensifs, on n’a pas été dangereux non plus », soupirait Valentin Rongier à l’issue de la rencontre.
Faute de vitesse et de créativité, les nantais ont sans cesse buté devant une défense bien regroupée. Mal récurrent dont sauront certainement profiter nos futurs adversaires…

Miguel Cardoso se réfugie derrière les chiffres. « On a onze tirs, dont cinq cadrés. J’avais dit que ce match serait difficile, que les Rémois fermeraient les espaces, c’est ce qui est arrivé. Seul Nantes voulait gagner le match. Je pense que le plan était parfait, il aurait juste fallu jouer plus vite. »

On espérait mieux avec la rentrée de Boschilia à la 60ème lorsque les Canaris sont passés en 4-4-2 avec un duo Coulibaly-Sala aux avant-postes (759. Mais Nantes ne s’est créé que deux occasions : un coup franc de Boschilia (64e) et un tir excentré de Limbombe (91e).
Rongier, toujours utilisé à contre emploi (jusque quand ?) n’a pas pu montré son potentiel et est à nouveau passé à côté de son match. Moutoussamy a encore été le nantais le plus en vue, tandis que Majeed Waris a été d’une transparence qui n’a eu d’égale que cella d’Emilano Sala.
Le secteur offensif nantais est réellement sous perfusion.

Le Fc Nantes n’a pris que 5 points en 5 rencontres, dont 3 disputées à domicile. Le Fc Nantes ne sait plus gagner à la maison. Les Canaris sont sortis sous quelques sifflets, prémices à des broncas plus poussées si on continue à distribuer des somnifères au peuple de la Beaujoire…
En attendant le prochain rendez-vous à la maison, il faudra essayer d’aller engranger au moins un point à Lille, en pleine bourre cette saison.