Après la crise sportive au Fc Nantes, on aimerait tant voir émerger la crise d’orgueil. La réception du TFC pourrait être l’entrée du chemin de la rédemption.

 

C’est en tout cas comme cela que Vahid Halilhodzic voit le bout du tunnel : « II faut redonner de l’orgueil à cette équipe, du caractère. Si vous n’avez pas d’orgueil, vous ne pouvez pas jouer au football. On doit réagir. C’est difficile d’inverser la tendance d’une spirale négative mais j’essaye de rester calme. Je discute beaucoup. » L’entame de la rencontre sera très importante car c’est en début de match que les Canaris ont souvent pris l’eau, comme à Bordeaux lors de la dernière rencontre ou les dix premières minutes ont été un calvaire.

C’est malheureusement à ce moment que la Brigade Loire a décidé de manifester son mécontentement. Alors que les joueurs auraient eu besoin de sérénité en entrant sur la pelouse, histoire de se mettre dans les meilleures conditions, la tribune a annoncé une grève des encouragements contre la gestion de la direction du FCN depuis onze ans qui devrait durer 11 minutes.

« La victoire n’a pas de prix pour moi » annonce Coach Vahid, prêt à faire couler abondamment le champagne en cas de succès ce soir. Matt Miazga étant suspendu pour ce match, Vahid Halilhodzic a rappelé Nicolas Pallois, placardisé par son prédécesseur Miguel Cardoso. Le défenseur central, avant de jouer, le lui rend bien : « Je ne connaissais pas le coach avant, c’est vraiment un plaisir de travailler avec. II nous transmet son orgueil, ce qui nous faisait défaut depuis l’entame. Ses petites phrases nous feront avancer. »
Peu de changements sinon, hormis l’apport possible de Pallois. Les autres placardisés le sont toujours et Fabio est à nouveau blessé, ce qui sous-entend le retour de Kwateng dans le couloir droit. Rongier, pour la deuxième fois de la saison, retrouvera son poste de prédilection. Limbombe, Evangelista et Touré devraient démarrer sur le banc.

Pour son 300ème match comme coach de Toulouse, Alain Casanova sera privé d’lbrahim Sangaré. Deux options s’offrent à lui pour remplacer le talentueux milieu de terrain ivoirien, suspendu : une offensive, avec l’intégration de Durmaz ; une défensive, avec l’incorporation de Cahuzac, seulement apparu 51 minutes en Ligue 1 cette saison mais qui tiendrait la corde.
Une autre interrogation porte sur le titulaire en pointe, en (absence de Leya Iseka (suspendu) et de Sanogo, blessé. Si Mubele était titulaire face à Nice (1-1), le 5 octobre, Jean devrait lui être préféré, selon la tendance notée à l’entrainement, cette semaine.

La quinzaine de jours accordée à Vahid Halilhodzic pour lui permettre de reprendre l’équipe en main devrait commencer à porter ses fruits dès ce soir. L’enjeu est simple, une nouvelle défaite et le club s’ancrera pour un bon bout de temps dans la zone de danger du classement, un nul et l’on parlera de continuité dans la médiocrité, seule une victoire, la première à la Beaujoire cette saison, pourrait redonner aux Canaris un second souffle. Alors, Champagne ce soir ?