Le Fc Nantes, toujours submergé par l’émotion de la disparition d’Eiliano Sala, va enchaîner, face au Toulouse FC, son deuxième match de Coupe de France en seulement 3 jours.

 

La victoire face à Sannois-Saint Gratien a été un moment d’insouciance pour les Canaris, dans la tourmente depuis 15 jours. La réalité du drame est pourtant revenue au galop avec la découverte de l’épave qui a replongé le vestiaire dans l’horreur.

Toujours très marqué, Vahid Halilhodzic essaye de remettre l’enjeu sportif au cœur des préoccupations. « Il faut vivre avec et essayer de se concentrer sur notre boulot mais j’avoue que ce n’est pas facile du tout », confie-t-il.

Arrivé en prêt en provenance de la Fiorentina, le milieu de terrain Valentin Eysseric fait partie d’un groupe élargi de 21 joueurs, dans lequel figure également Edgar Ié. Le Croate Antonio Mancé, lui, n’y figure pas, tout comme Lucas Evangelista, toujours en instance de départ.

Pour Toulouse, la Coupe de France doit servir à sauver une saison. Alain Casanova a toujours en tête la raclée reçue à la Beaujoire en championnat après l’arrivée de Vahid Halilhodzic. « On avait été bien secoués », se rappelle l’entraîneur toulousain. « Mais là ce sera un autre match. C’est un match de Coupe : le contexte est différent, la finalité est différente, et l’état d ‘esprit qu’il faut avoir est totalement différent aussi. C’est toujours la mentalité qui fait la différence. »

La Beaujoire s’apprête à vivre une nouvelle soirée chargée en émotion, après le match face à Saint-Étienne mercredi dernier émaillé d’hommages. Le meilleur hommage serait peut être ce soir une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France …