Même si la presse ne risque pas d’être informée en temps réel, Waldemar Kita prendra certainement la décision du choix du nouvel entraîneur après avoir honoré le rendez-vous avec Jocelyn Gourvennec, qui sera accompagné de son agent, Jean Pierre Bernès et qui se déroulera cet après-midi à Cannes.

 

Avant cette entrevue, l’ancien de Guingamp et de Bordeaux, libre, est devenu le grandissime favori, d’autant que son concurrent direct a perdu ce week-end un joker fatal.

En effet, Waldemar Kita semblait être intéressé par le profil de Gerard Lopez, à condition que celui-ci soit accompagné de Samuel Fenillat. Or, l’actuel directeur du centre de formation aurait décliné la proposition et plébisciterait même le ticket Gourvennec accompagné de ses adjoints Eric Blahic et Kevin Plantet à la préparation physique.

Presse Ocean relève ce matin le côté cocasse de l’entrevue. Waldemar Kita va devoir négocier avec celui qui gère les intérêts de Michel Der Zakarian et qui a contribué au fait que Jordan Veretout préfère le Fiorentina au FC Nantes…

Gourvennec à Nantes, c’est donc maintenant devenu du 95%. Seul un refus de l’entraîneur pourrait faire capoter l’affaire. Et Gourvennec n’a plus le choix. Il voudrait rester en France où les possibilités de reclassement en Ligue 1 dans les clubs du top 10 sont très rares. Il était grandement intéressé par le poste d’entraîneur de l’Olympique lyonnais, mais Genesio a fait le nécessaire pour être reconduit. Nice veut du clinquant et aurait choisi Patrick Vieira.
Il ne lui reste donc plus que le fauteuil encore tout chaud de Claudio Ranieri chez les Canaris si il ne veut pas à nouveau rester inactif une nouvelle saison et perdre ainsi du crédit.