FC Nantes : Travailler plus pour gagner plus

sergio-conceicao

En janvier, le FC Nantes est le club qui jouera le plus de matchs, étant encore qualifié en Coupe de France et Coupe de la Ligue avec en plus la réception de Caen le 18 janvier en match en retard du championnat.

Ce programme de mercenaires n’incite toutefois pas encore Conceiçao à ménager ses joueurs car l’ossature de l’équipe reste identique, quelle que soit la compétition. Samedi, seuls trois titulaires habituels ont débuté sur le banc en 32es de finale de Coupe de France contre Blois (CFA 2) (2-1), et les changements ne seront pas plus nombreux ce mardi soir contre Nancy. Les joueurs débutent tôt leurs journées de travail, les finissent tard, et leurs vacances étaient les plus courtes de L1.
Et ce n’est pas la signature aujourd’hui de Felipe Pardo qui changera la donne.

Fantomatiques quand ils ont vu débarquer Conceiçao, les canaris ne pouvaient que se plier à une méthode qui n’engendre pour l’instant pas de lassitude.
Comme le signale le journal l’Equipe ce matin, le succès aide à transpirer, et le défenseur vénézuélien Oswaldo Vizcarrondo a même choisi de rester en France pendant les fêtes, tandis que Léo Dubois est resté rigoureux lors des réveillons. « J’avais la petite alerte dans la tête qui me disait qu’en revenant j’allais passer sur la balance », sourit le latéral droit, pesé tous les matins comme l’ensemble de l’effectif. « Il nous inculque une manière de travailler qu’on ne connaissait pas. On avait besoin d’un coup de collier. »

On leur promet l’usure ? Les joueurs ne voient encore que les progrès, incontestables. Il faudra un sacrè coup de mou physique pour que Conceiçao revoit sa politique.

FacebookTwitterGoogle+Partager

Vos commentaires