FC Nantes : Une plaie qui va se rouvrir

der-zakarian-et-kita

Samedi, le Fc Nantes se déplacera à Montpellier pour le compte de la 5ème journée de Ligue 1.

L’occasion pour Michel Der Zakarian de croiser son ancien président, Waldemar Kita. Il fallait bien que cela se produise un jour. L’an dernier, l’ancien entraîneur nantais évoluait à Reims, donc le risque était faible.
Avec Montpellier, il a retrouvé cette saison un club de l’élite et inévitablement, même si la volonté n’y est pas, ils se croiseront.
Waldemar Kita ne s’est pas encore exprimé sur le sujet. Michel Der Zakarian a déjà, quant à lui, planté les bases des retrouvailles : « Je ne sais pas si je lui serrerai la main samedi soir à la Mosson ».
Fin de saison 2015-2016, les deux hommes s’étaient écharpés et Der Zakarian mettait en avant l’usure du couple : « Il ne fallait pas faire l’année de trop. J’avais rempli mes objectifs avec Nantes et j’arrivais en fin de contrat… J’ai préféré prendre la décision d’arrêter parce que je n’étais plus en phase avec le président mais c’est tout à fait normal, on ne peut pas être tout le temps d’accord avec sa direction. Même si certaines choses se sont dites, je voulais partir en bons termes et que cette histoire s’arrête de la meilleure façon qui soit. Ma fierté, c’est d’avoir ramené le club en Ligue 1 et de l’avoir maintenu trois ans d’affilée. Maintenant, je souhaite le meilleur au FC Nantes et j’espère que le nouvel entraîneur fera du bon travail et que le club retrouvera l’Europe et son lustre d’antan. il y a eu une période où on communiquait beaucoup et je n’ai pas senti cette flamme pour continuer. Quand ça ne colle plus, il faut savoir s’arrêter. Je n’ai plus envie de travailler avec M. Kita. »

Waldemar Kita avait notamment reproché à son entraîneur les résultats de l’équipe et le fait de ne pas travailler suffisamment… Michel Der Zakarian avait finalement réclamé une prime d’ancienneté de 184 290 € qui lui était due en vertu du règlement de la charte du football professionnel, plus 50 000 € au titre du préjudice moral et 5 000 € de frais d’avocat. Soit un montant total de 239 290 €.
Après avoir été débouté par la commission juridique de la Ligue en décembre, Der Zakarian a saisi en appel la commission nationale paritaire de la LFP. L’affaire n’est pas encore jugée mais c’est dans ce contexte que les deux hommes pourraient se recroiser. Bonjour l’ambiance !

 

FacebookTwitterGoogle+Partager