Il aura fallu un triplé pour que la presse sportive nationale s’intéresse enfin à lui. Après ses trois buts inscrits face au Toulouse FC, Emiliano Sala semble enfin être considéré à sa juste valeur.

 

France Football, qui n’est pourtant pas réputé pour faire du Fc Nantes une source d’informations, consacre aujourd’hui une pleine page au buteur argentin qui a lancé sa saison au Stade la Beaujoire samedi soir.

Emiliano Sala est tout bonnement le premier joueur de Nantes à inscrire trois buts dans un match de Ligue 1 depuis Mamadou Diallo face à Sochaux, le 11 février 2006. Et l’argentin totalise maintenant 37 buts sous les couleurs jaunes depuis son arrivée en 2015-16.
Pourtant, comme le souligne l’hebdomadaire sportif, « Les séquences ne manquent pas pour illustrer un Sala à la chaussure incertaine au moment de contrôler le ballon ou de frapper. » Pourtant, malgré cette allure parfois de grand échalas désarticulé, le natif de Cululu n’en finit pas de progresser devant le but, témoin ses stats en constante progression (12 buts lors de chacune des deux dernières saisons, déjà 7 cette saison).
Le jouer est conscient de ses lacunes, comme il l’avouait la saison dernière au micro de RMC : « Je peux ne pas être en réussite, je peux ne pas toujours être très juste techniquement, mais il y a quelque chose que je n’ai pas le droit de faire: ne pas tout donner jusqu’à la dernière seconde. Si je sors du match totalement épuisé, en ayant mis toute mon énergie, dans les courses, les appels, les duels, alors je peux garder la tête haute. »
Et la tête haute, il peut la garder, ce qui n’est pas forcément le cas des dirigeants qui ont joué encore cet été un jeu dangereux avec l’argentin, en tentant de la vendre à un bon prix pour finalement le retenir parce que les conditions financières de son transfert n’étaient plus favorables.
Son début de saison, tout comme la fin de la précédente, a été difficile. Avec Ranieri, esseulé en pointe, il perdait du plaisir à jouer, au point de vouloir quitter la maison jaune. Miguel Cardoso, après le mercato trouble, a continué de le faire douter en remettant par moment en question son statut d’attaquant titulaire.
Hier, Presse Ocean titrait « Sala, c’est mieux que Neymar », en se référant aux statistiques de ce début de saison. Le buteur des Canaris est en effet le deuxième joueur le plus efficace du championnat, avec un but toutes les 82 minutes, juste derrière Kylian Mbappé et devant Neymar.

« Il y a des soirées qu’on oublie pas. Je m’en souviendrai ! Ça fait Plaisir, mais il ne faut pas s’enflammer. » a sobrement déclaré le buteur samedi après son match. Il faudrait maintenant que nos dirigeants s’occupent sérieusement de son dossier de prolongation pour éviter de nouvelles déconvenues au prochain mercato hivernal.