Gueules d’enterrement à la Jonelière

L’arrivée prévue et quasiment confirmée de Jocelyn Gourvennec au Fc Nantes avait suscité tant d’espoirs en interne, que l’annonce de l’arrêt des négociations a jeté un froid à la Jonelière.

 

Certains cadres et employés du club, tout comme les sponsors, qui voyaient là un bon moyen d’enclencher une nouvelle dynamique, font la gueule. Et que dire de certains joueurs qui s’étaient accrochés à l’idée de l’arrivée du breton pour se projeter en Canari pendant quelques temps encore. Certains, en off, ont déjà fait savoir que l’annonce de sa non venue ne les inciter pas à rester …

Dans ce climat de morosité ambiante, où le nom du portugais Miguel Cardoso, par ailleurs pressenti au Losc, tient maintenant la corde, un joueur n’a pas attendu la nomination du nouvel entraîneur pour faire connaître ses états d’âme. Il avait déjà failli quitter le club après seulement 6 mois de présence, il avait retenté le coup en janvier dernier mais cette fois-ci, Prejuce Nakoulma a mis les points sur les « i ».
Alors qu’il lui reste un an de contrat, le Burkinabé a été clair : « Je peux le dire, je quitterai définitivement Nantes cet été, je communiquerai plus tard sur tous les problèmes que j’ai connu avec la direction du club depuis mon arrivée. » La saison écoulée avec Claudio Ranieri, qui lui a rarement fait confiance, aura été très compliquée et tendue (3 buts en 18 matches).

Si nous étions le 1er avril, nous vous aurions fait le coup de Wenger ou Zidane au FC Nantes, mais nous non plus n’avons pas envie de rire …

 

Share