Pour la stabilité, on repassera. Les Canaris vont attaquer leur sixième saison consécutive en Ligue 1 avec un nouvel entraîneur : Miguel Cardoso, leur troisième en moins d’un an.

[themoneytizer id= »10701-25″]

 

Le Portugais hérite d’une équipe de retour dans le Top 10 (7e et 9e lors des dernières saisons). Reste à voir ce que va en tirer celui qui est expérimenté en tant qu’adjoint, mais moins en tant que no 1 (U21 Chakhtar Donetsk et une saison à Rio Ave, 5e en Liga Nos).

Ce sera l’autre inconnue de la saison nantaise, avec le recrutement. Si les départs des titulaires Dubois et Thomasson ont été compensés par les arrivées des deux Brésiliens Fabio et Evangelista, Nantes s’est aussi fait prêter trois autres joueurs : Waris (FC Porto), Boschilia (Monaco) et Miazga (Chelsea).

Et cela pourrait encore bouger, entre les possibles départs des cadres Pallois, Diego Carlos ou Djidji, Emiliano Sala et l’arrivée de deux nouveaux renforts, défensifs et offensifs. De quoi mettre en péril la quête d’un maintien assez tranquille, comme c’est le cas depuis cinq saisons ?
Probablement pas, vu le talent annoncé, mais Cardoso va devoir créer l’alchimie. Selon plusieurs experts, il faudra au moins un mois pour que l’équipe trouve son équilibre, en espérant que des histoires de clans ne viennent pas polluer le vestiaire. Ces mêmes experts imaginent déjà les Canaris s’installer durablement dans le ventre mou du classement.

L’équipe type avec les forces en présence à ce jour : Tatarusanu, Fabio, Miazga, Djidji, Lima, A. Touré, Rongier, Boschilia, Evangelista, Waris, Coulibaly.

 

[themoneytizer id= »10701-2″]

[themoneytizer id= »10701-16″]