En mars 2014, Filip Djordjevic annonçait qu’il jouerait la saison suivante à la Lazio Rome. L’international serbe, attaquant emblématique arrivé en 2008 au Fc Nantes, avait refusé de prolonger.

La route entre Nantes et Rome mène aux cloches, surtout à quelques jours de Pâques. Mais les cloches cette année pourraient être les supporters Canaris qui pourraient voir partir Emiliano Sala vers la Cité Papale.
Auteur d’une belle saison sous les couleurs du FC Nantes (12 buts, 3 passes décisives en Ligue 1), l’attaquant est courtisé par de nombreuses écuries, notamment anglaises, turques, espagnoles, chinoises et italiennes. Évalué à 8 millions d’euros, Emiliano Sala pourrait quitter le FC Nantes au prochain mercato estival pour rejoindre l’Italie. Son passeport italien lui donnerait la possibilité d’être considéré comme un communautaire, ce qui intéresse particulièrement les clubs de la Serie A.
Selon le Corriere Dello Sport, c’est à la Lazio Rome que pourrait signer l’attaquant argentin de 27 ans sous contrat avec Nantes jusqu’en juin 2020. Mais selon la même source, Waldemar Kita aurait placé la barre à 12 millions d’euros.
Tout début janvier, Sala validait la prolongation de son nouveau contrat, en négociation depuis plusieurs mois, alors qu’il venait d’être sollicité par Brighton, qui était prêt à offrir 12 millions d’euros.

sala-italie

Où sera l’intérêt du Fc Nantes dans cette affaire ? Il se dit en effet, que lors de la signature du contrat de transfert entre Bordeaux et Nantes, Waldemar Kita aurait accepté une clause de reversement de 50% du prix de vente du joueur. Un montant qui parait excessif, qui a beaucoup circulé dans la presse à l’époque mais qui n’a jamais été démenti par le club…