Malgré des stats faméliques en 2017 (1 but et 1 passe décisive), Majeed Waris a débarqué au FC Nantes le 7 août, prêté par le Fc Porto avec option d’achat, club avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2022.

 

Près de 3 mois plus tard, le bilan n’est pas très flatteur.

Attaquant international ghanéen de 27 ans, passé par Valenciennes, Lorient, le Spartak Moscou, Trabzonspor et le FC Porto, Majeed Waris n’a toujours pas marqué son premier but en Jaune et Vert… lui qui compte 29 buts et 9 passes décisives en 80 matches de Ligue 1 dans sa carrière, mis qui n’avait scoré qu’une seule fois la saison dernière.

Avant le premier match de l’ère Halilhodzic à Bordeaux, l’attaquant s’était exprimé : « C’est vrai qu’il me manque un premier but. J’ai envie de marquer mais je suis sûr que ça va venir. Depuis le début de saison j’ai joué à un poste de 9 ou sur le côté. Ce sont des positions différentes et parfois tu travailles beaucoup pour l’équipe. Mais je suis sûr que je débloquerai mon compteur bientôt. »

Pourtant, force est de constater que son début de saison n’est pas en adéquation avec les attentes du club et des supporters. Majeed Waris n’est pas décisif. Il y a certes une certaine justesse technique dans son jeu, il multiplie les courses offensives mais aussi malheureusement les mauvais choix. Il est également souvent maladroit comme à Lyon où, complètement seul face à Anthony Lopes, il manque la balle de match à la 73ème. Sans oublier quelques matchs comme celui de Reims où il fut d’une transparence totale.

Même musique sur le plan international où le début de saison avec sa sélection est raté. Kofi Appiah, l’attaquant ghanéen, grande gueule, s’est lâché sur le comportement de deux attaquants alignés pour le match contre le Kenya : « Dwamena et Waris ont été inutiles face au but. Ils ont eu des occasions que n’importe quel attaquant doit convertir, et ils ne l’ont pas fait. Pour moi, ils sont tous les deux inutiles. »

Au Portugal, la saison dernière, il n’a joué que cinq matches de Championnat dont une seule titularisation et Sergio Conceiçao n’avait pas l’intention de le titulariser dans son groupe 2018-2019. Majeed Waris a déjà joué dans sept pays différents et sa meilleure période est sans aucun doute celle où il a brillé sous les couleurs de Valenciennes de janvier à mai 2014. Son parcours chez les Merlus (2015- fin 2017) a par contre été décevant. Les bonnes relations que Waldemar Kita a su préserver avec Sergio Conceiçao ont sans doute aidé à à cette transaction surprise et rapide en août dernier.

Espérons maintenant que Majeed retrouvera très vite son véritable niveau. Vahid Halilhodzic n’est pas particulièrement réputé pour sa patience, surtout avec un joueur prêté…