Mercato FC Nantes : Alors, ca vient ?

MERCATO_logo

Cela fait maintenant un mois que Claudio Ranieri a été intronisé entraîneur de Nantes. Et, depuis, niveau recrutement, nada, quechi, quedale …

 C’est le néant! Comme le rappelle ce matin l’hebdomadaire France Football qui commence à se poser des questions sur la réelle capacité du FC Nantes à recruter.

Forcément, le soufflé enthousiaste qui a accompagné l’arrivée de Claudio Ranieri et l’annonce d’un royal mercato est vite retombé.
Le départ inattendu de Sergio Conceiçao au FC Porto, qui a heureusement permis de dealer les arrivées de Kayembe et Awaziem, a pris tout le monde de court et les grands mouvements tardent à se dessiner.
Pourtant, le club, qui n’a plus de cellule de recrutement depuis l’hiver dernier, travaille à faire venir au moins trois nouveaux joueurs, et Federico Balzaretti, l’ancien international italien, est venu apporter ses conseils à Ranieri.

Le Roumain Ciprian Tatarusanu (31 ans, Fiorentina), dont l’ancien coach de Leicester a fait sa priorité au poste de gardien, pourrait bientôt signer. En défense, où la proposition Martin Caceres a été refoulée, Nicolas Pallois (29 ans, Bordeaux) est tombé d’accord avec la direction nantaise, qui n’a pour l’instant pas trouvé un terrain d’entente avec son homologue girondine.
En cas d’échec, la piste menant à Yohan Benalouane (30 ans, Leicester) devrait être activée. Au milieu, Gaston Ramirez (26 ans), le milieu offensif uruguayen de Middlesbrough, fait partie des profils étudiés mais le coût est jugé exorbitant par le président nantais qui serait bien inspiré de placer ses économies sur Football Star machines à sous en ligne .

Rafael Assis, le milieu de terrain du SC Braga, dont la clause libératoire serait de 3 millions d’euros, serait pisté également de près par le FC Nantes, mais aussi par l’Olympique de Marseille. Il s’agit là d’une piste initiée par Sergio Conceiçao l’hiver dernier.

Si l’immobilisme est de mise au niveau des arrivées, cela pourrait bouger plus rapidement niveau départ. Rémy Riou est actuellement en train de visiter les installations d’Alanyaspor en Turquie. Entraîné par Safet Susic, qui connaît bien le championnat de France et le FC Nantes, le club turc souhaite s’offrir le portier français des Canaris, à qui on offre plus aucune garantie chez les canaris. Le gardien nantais en a gros sur la patate. Mis à l’écart par Sergio Conceiçao, le joueur vit mal le fait de n’avoir pas eu d’explication franche, ni de la part de l’entraîneur portugais, ni de la part des dirigeants.
A ce stade, on peut penser que le joueur ne fera plus marche arrière et qu’un départ est d’ores et déjà une certitude.

 

FacebookTwitterGoogle+Partager