Il est fort probable que le déplacement à Lyon soit le dernier match de Miguel Cardoso comme entraîneur du Fc Nantes. Waldemar Kita aurait pris sa décision.

 

II faudrait, comme on peut le lire ce matin dans les colonnes du journal l’Equipe, un improbable retournement de situation pour que Miguel Cardoso soit toujours sur le banc des Canaris la semaine prochaine. II le sera encore samedi, pour le déplacement Lyon, car le timing ne permet pas un tel bouleversement en si peu de temps, mais pour l’après, son sort semble déjà scellé.
La défaite face à Nice (1-2, mardi) a précipité la chute du Portugais et de son staff. A la faiblesse du contenu proposé par les Nantais s’est ajoutée une énième contre-performance d’une équipe qui pointe ce matin la 19e place de Ligue 1.
Les attitudes des joueurs sur le terrain trahissent l’impuissance nantaise du moment. De même que les changements tactiques et de joueurs qui n’influent en rien sur la qualité du jeu proposé, ni sur les résultats.. Nantes n’a remporté aucun de ses quatre matches à domicile, le nombre des entrées au Stade est en chute libre et s’annoncent deux déplacements Lyon, samedi, puis a Bordeaux, huit jours plus tard. La crise sportive est donc réelle.

Débarqué avec un projet de jeu reposant sur la possession et qui semble demander plus que trois mois pour porter ses fruits, surtout avec le nombre de recrues et leurs arrivées tardives, Cardoso n’aura donc pas le temps de l’éprouver davantage. Le directeur général délégué du club, Franck Kita, devait rencontrer hier le conseiller du technicien portugais pour évoquer les contours de la rupture de leur collaboration.
Arrivé cet été pour deux ans en compagnie de cinq adjoints, Cardoso sera encore sur le banc nantais au Groupama Stadium. Mais, sauf surprise, ce sera le dernier match du staff. Waldemar Kita est la recherche de son treizième entraîneur en un peu plus de onze ans de présidence.