Mercato FC Nantes : Claudio Ranieri s’impatiente

ranieri-inquiet

Après la seconde défaite en championnat et l’avalanche de blessés, Waldemar Kita doit muscler l’effectif dans l’urgence, et, comme il n’a plus de cellule de recrutement, il doit personnellement traiter les nombreux dossiers qui se bousculent sur son bureau.

Pour pouvoir lancer des pistes ou filtrer les propositions, il en renvoie certaines vers Claudio Ranieri, qui, comme le signale le journal l’Equipe, commence à laisser poindre son impatience.

« J’espère que le président va faire quelque chose pour nous. J’attendais les joueurs au début de la saison, quand je suis arrivé, mais je sais que le mercato est très difficile. J’espère qu’à la fin du mercato, nous aurons de bons joueurs. Chaque jour, le président me dit trois, quatre, cinq joueurs… Je ne sais pas, j’attends. Je m’exprimerai à la fin du mercato. »

C’est ce qu’avait fait l’année dernière René Girard, et l’amertume manifestée par le technicien avait provoqué une rupture irréversible avec sa hiérarchie. Ranieri et Kita n’en sont heureusement pas encore là, mais il faut maintenant agir vite pour calmer le feu qui couve. Problème, les dossiers sont compliqués.

Convoité pour réveiller un secteur offensif amorphe, l’attaquant brésilien Lucca appartient aux Corinthians, qui l’ont prêté à Ponte Preta, mais deux autres clubs détiennent aussi des parts du joueur. Un éventuel transfert s’élèverait à 4 M€, et cette somme dépasse le plafond du FCN.

Kita a énormément investi pour attirer Ranieri, dont le salaire annuel est estimé à 3 M€ net par an, et il compte forcément moins de liquidités pour recruter. Selon le journal l’Equipe, Nantes ne pourrait en effet pas lâcher plus de 2 M€ sur un joueur. Il peut en obtenir en vendant Emiliano Sala pour 7 millions d’euros au Lokomotiv Moscou, mais dans ce cas, il devrait verser 50 % de la plus-value à Bordeaux, ce qui rend l’opération moins intéressante.

De ce fait, la piste qui mène au milieu offensif de Bologne Anthony Mounier serait maintenant jugée inaccessible, tandis que le profil de l’ancien ailier rennais Jonathan Pitroipa, libre après avoir été déjà convoité en janvier dernier, semble plus abordable, bien que beaucoup moins glamour.
Les Canaris veulent absolument renforcer leur attaque et ils vont d’ailleurs conclure l’arrivée de Yassine el-Ghanassy en versant 1 M€ à Ostende. Un contrat de quatre saisons l’attend, à condition de passer avec succès la visite médicale prévue ce matin.

Le FC Nantes n’en oublie pas pour autant la formation. Samuel Yepie Yepie, né en 2002, s’est engagé hier matin avec les Canaris. Milieu offensif de formation, il évoluait jusqu’ici à la JA Drancy.

Quel est l'urgence pour le FC Nantes ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

 

FacebookTwitterGoogle+Partager