C’était une des toutes premières rumeurs du mercato du Fc Nantes. Les canaris avaient flairé le bon coup car le joueur voulait quitter son club.

 

La direction du Fc Nantes avait jeté son dévolue sur le milieu de terrain offensif algérien du HAC, Zinedine Ferhat, 25 ans, sous contrat jusqu’en juin 2019. Le coût du joueur était alors estimé à 5 millions d’euros, prix que Waldemar Kita avait tenté de revoir à la baisse.
Le joueur avait lui même confirmé la rumeur pour le média algérien DZ foot : « L’intérêt des dirigeants nantais est réel, et d’après ce que m’a fait savoir mon agent, le transfert est tout prêt d’être conclu. »
A l’époque, le Stade de Reims, promu en Ligue 1, était également sur le coup et négociait également avec les dirigeants du HAC, selon le quotidien local, l’Union.

Pour confirmer ses envies d’ailleurs, le meilleur passeur du HAC et de Ligue 2 en 2017- 2018 (20) avait séché la reprise de son club et voulait ainsi manifester son mécontentement concernant l’indemnité de transfert imposée par ses dirigeants, jugée trop élevée.

Puis, un autre intervenant est arrivé dans le dossier. Selon RMC, le milieu de terrain du Havre pourrait finalement prendre la direction de Montpellier. « Nous disposons d’une offre qui n’est pas loin de nous satisfaire. Je crois qu’il va partir », a confirmé le président du HAC, Vincent Volpe.