Mercato FC Nantes : Il veut jouer, donc il va partir

Il fait partie des joueurs de l’effectif du FC Nantes qui ne laissent pas indifférent. On l’aime ou on ne l’aime pas et il y a donc ceux qui seraient peinés par un départ et ceux qui souhaitent qu’il reste à tout prix.

 

Avec des hauts et des bas, voilà cinq saisons qu’il traîne sa grande carcasse sur le front de l’attaque des Canaris. Mais l’attaquant au parcours atypique à de sérieuses envies d’ailleurs, la faute a un coach qui l’a placardisé lors de la dernière saison.

Yacine Bammou a le blues. Touché au tendon d’Achille de la cheville gauche en fin de saison, il a vu son nom rayé en dernière minute de la liste des Lions de l’Atlas par Hervé Renard alors qu’il était depuis longtemps dans le groupe du Maroc. A Nantes, alors qu’il n’est professionnel que depuis trois saisons, il ne se sent plus désiré, ni par l’encadrement du club, ni par les supporters, qui n’ont jamais crié au scandale les nombreuses fois où le coach italien l’a écarté du groupe ou maintenu sur le banc.

Cette saison, entre blessures et coups de moins bien, il a eu de la peine à tirer vers le haut une attaque aphone. Yacine Bammou n’a brillé qu’à de rares exceptions. Doublure de Sala, laissé plusieurs fois de côté au profit de Nakoulma ou Ngom, l’attaquant marocain, sous contrat jusque 2022, a déjà tenté de partir sans succès l’hiver dernier.

Avec l’arrivée de Miguel Cardoso, les cartes vont être certes redistribuées mais Bammou sait que la direction du FC Nantes a axé son marché estival sur le secteur offensif et toutes les rumeurs renvoient à des profils d’attaquants. A 25 ans, Bammou sait qu’il peut encore apporter quelque chose à un groupe et refuse l’idée d’une nouvelle saison sur le banc. A ce jour, aucune proposition sérieuse ne serait arrivée à lui. Mais les premiers contacts qu’il aura avec le nouvel entraîneur conditionneront certainement sa prise de décision.
En cas de proposition financière cohérente, la direction du club ne s’opposera pas à un départ.

 

Share