12, c’est le nombre incroyable d’entraîneurs déjà utilisés par Waldemar Kita en onze ans de présidence. Michel DerZakarian, Elie Baup, Gernot Rohr, Jean-Marc Furlan, Baptiste Gentili, Philippe Anziani, Landry Chauvin, à nouveau DerZakarian, René Girard, Sergio Conceiçao, Claudio Ranieri et donc Miguel Cardoso ont été utilisés et jetés pour la plupart comme des kleenex.

[themoneytizer id= »10701-25″]

 

Avec le départ programmé la semaine prochaine de Miguel Cardoso, la priorité du dirigeant serait la même qu’au printemps, quand il fallait trouver un successeur à Claudio Ranieri.
La venue de Jocelyn Gourvennec, choix n° 1 du président, avait buté sur la durée de son contrat. Kita ne lui proposant que deux ans au lieu des trois que le technicien réclamait. La composition de son staff était un autre obstacle. Waldemar Kita lui avait refusé 5 adjoints, condition qu’il avait finalement acceptée pour Cardoso.
Gourvennec est toujours libre, mais il serait étonnant qu’il accepte maintenant ce qu’il avait refusé en juin, sachant que Waldemar Kita vient encore de démontrer la force de son pouvoir intrusif dans le domaine du sportif.
Kita pourrait aussi se retourner vers Vahid Halilhodzic, un autre entraîneur expérimenté qu’il avait sondé en juin. Mais, à l’époque, le profil du Franco-Bosnien ne faisait pas l’unanimité en interne…

L’ancien entraîneur de Manchester United, David Moyes, sans club depuis la fin de son contrat avec West Ham en mai dernier, ferait également partie des cibles potentielles. Les noms de Willy Sagnol et Pascal Dupraz auraient également été prononcés. Le dernier nommé, de part son caractère volcanique et « Kita incompatible » aurait cependant vite été écarté par le président nantais.

Christophe Dugarry, qui ne partira pas en vacances avec le président, a osé hier sur RMC : « Waldemar Kita n’a pas le recul ni la lucidité suffisante pour se dire que ça peut lui arriver, même à lui, de se tromper. Il croit qu’il connait tout, qu’il a tout vu, qu’il sait tout ! C’est le problème de Monsieur Kita ! Il connait beaucoup de choses, il sait beaucoup de choses, mais personne ne sait tout. Si tu mets en place un entraîneur et que tu le vires au bout de trois mois, c’est toi le responsable. Ce n’est pas Cardoso. Il fait ce qu’il sait faire, on l’a pris pour ça. Moi, je ne suis pas fan de Kita. Je le trouve trop dur avec ses entraîneurs. C’est lui qui les choisit donc plutôt que de virer des entraîneurs, qu’il se vire lui-même. »
Après cela, on peut douter que notre président se laisse un jour inviter dans Team Duga.

[themoneytizer id= »10701-2″]

[themoneytizer id= »10701-16″]