Mercato FC Nantes : Pourquoi il ne faut pas rêver de Ben Arfa

Ben-Arfa

Transféré l’été dernier au PSG après une saison miraculeuse à l’OGC Nice, Hatem Ben Arfa n’a jamais réussi à se mettre dans les petits papiers d’Unai Emery et a donc fort logiquement passé sa saison sur le banc. Mis à l’écart du groupe du Paris SG pour le stage aux USA, Hatem Ben Arfa n’est toujours pas dans les plans d’Unai Eremy cette saison. Un départ est donc inéluctable.

 

Même si certains pensent que le prêt de Ben Arfa pourrait être une bonne affaire pour les canaris, son monstrueux salaire le met hors de portée du FC Nantes.

L’attaquant du PSG est en partie payé sur les ventes de maillots floqués à son nom, en plus des primes d’apparitions et de son salaire de base qui serait évalué à 400 000 euros mensuel soit 100 000 euros de plus que le coach Claudio Ranieri. En faisant le calcul, le salaire de base annuel du tricolore de 4,8M€, conjugué à ses primes d’apparition, au pourcentage perçu sur chaque maillot floqué «Ben Arfa» et sa prime à la signature de 5M€, le numéro 21 du PSG aurait du potentiellement toucher 10M€ lors de sa première année à Paris.
Dans ces conditions, que voudriez-vous qu’il aille faire à Nantes ?

Le PSG souhaite néanmoins qu’il s’en aille à tout prix. Antero Henrique, le nouveau directeur sportif, a même rencontré le 5 juillet les représentants du joueur pour le leur signifier. Les supporters de l’OGC Nice, où il a évolué lors de la saison 2015-2016, avaient un temps rêvé de son retour. Mais Jean-Pierre Rivère, le président du Gym, avait lui aussi jugé l’opération financièrement impossible. Depuis, les pistes les plus sérieuses pour l’international se situent en Turquie.

Waldemar Kita, visiblement bien informé, avait fait preuve récemment preuve de beaucoup de lucidité : « Pour Ben Arfa, il va aller en Turquie mais évidemment que ça m’intéresse. » Alors, arrêtons de rêver…

 

FacebookTwitterGoogle+Partager