A 8 journées de la fin du championnat, voilà qu’un feuilleton, démarré en février dernier, reprend de la consistance et inquiète ceux qui espéraient que l’ère Ranieri durerait au minimum deux saisons.

 

Comme Presse Océan en faisait écho mi-mars, un départ de l’entraîneur italien cet été, une année avant le terme de son contrat, est plus que probable. Selon Le Parisien, qui enfonce le clou, Claudio Ranieri semble de plus en plus proche d’un départ vers Lyon en fin de saison. L’entraîneur se serait ouvert de ses intentions de quitter le club en juin auprès de sa direction. L’ambiance entre les deux parties n’est pas fantastique. Les dirigeants lui reprochent notamment de ne pas promouvoir les jeunes et d’adopter une vision de court terme, tandis que le Mister se plaindrait de ne pas avoir eu à disposition les moyens humains pour mener à bien sa tâche.

Genesio en bout de course à Lyon, on prête à Ranieri l’intention de signer un dernier gros contrat, si possible dans un club qui dispute la Ligue des champions. Le bruit d’un départ pour Lyon revient avec insistance, surtout quand on sait que Jean Michel Aulas a fait du Romain sa priorité.

Une situation qui pourrait s’expliquer par les confidences de l’italien, qui aurait laissé entendre à des membres de son staff que son départ pour la capitale des Gaules était en trés bonne voie.

Les relations entre Jean Michel Aulas et Waldemar Kita sont toujours bonnes, même si le débauchage du capitaine Léo Dubois a mis un peu de friture sur la ligne. Lyon n’a aucun intérêt à braquer les Canaris, d’autant qu’il faudra négocier la dernière année de contrat de Ranieri pour assurer sa venue, le cas échéant. L’idée dans l’état-major de l’OL, qui croit toujours en ses chances d’accrocher la 3 e, voire la 2 e place, est d’attendre que Bruno Genesio se positionne et annonce qu’il ne rempile pas. Ensuite il sera temps de courtiser officiellement le Mister, à moins bien sûr que les dirigeants du football italien reviennent sur leur décision d’écarter Claudio Ranieri