Peut être saurons-nous un jour pourquoi Adrien Thomasson a quitté le Fc Nantes alors qu’il pouvait s’y inscrire dans la durée.

 

Quand il sera bien installé en Alsace, peut être déballera t-il son sac à un journaliste local qui saura poser les bonnes questions. Car, dans la petite phrase lâchée lors de son intronisation à Strasbourg, le milieu nantais a donné quelques pistes.

« Je suis ambitieux et c’est pour ça aussi que j’ai choisi le projet strasbourgeois plutôt qu’un autre. » Avoue t-il. « J’ai la certitude qu’il y a de belles choses à vivre ici. J’ai senti qu’on me voulait vraiment à travers des contacts noués depuis plusieurs mois ». On peut donc comprendre d’une part qu’à ces yeux le Fc Nantes n’est pas un club ambitieux, contrairement à Strasbourg et son coup de mou de la fin de saison s’explique plus facilement maintenant vu qu’il reconnait être en contact avec les dirigeants alsaciens depuis plusieurs mois.

Des raisons financières expliquent également certainement son départ. Thomasson s’estimait sous-payé et la proposition de renouvellement de contrat du Fc Nantes ne comportait qu’une faible revalorisation salariale, comme il l’admet à demi-mots dans les colonnes de Presse Ocean : « II n’y a pas que la proposition qui rentre en compte mais, sans entrer dans les détails, on va dire qu’elle était moins belle. » 

A peine parti, Thomasson devrait être remplacé. Depuis la nomination de Cardoso comme entraîneur, il est question du milieu offensif portugais Ruben Ribeiro (31 ans), que l’entraîneur portugais a connu à Rio Ave et qui a rompu de manière unilatérale son contrat avec le Sporting Portugal, comme d’autres, après l’affaire de l’attaque du vestiaire par des supporters cagoulés, mi mai.
L’histoire pourrait prendre une tournure juridique, et, comme l’affirme le journal l’Equipe, Nantes veut être sûr de ne prendre aucun risque. Le joueur et le FCN se seraient d’ores et déjà mis d’accord.
Bémol, depuis début 2018, le natif de Porto n’a disputé que 9 matches sans inscrire de but.

Par ailleurs, Sala partira en cas d’offre autour de 10 M€, Nakoulma s’est auto-exclu. Kita tient toujours à garder Diego Carlos (25 ans, sous contrat jusqu’en 2022) et Valentin Rongier (23 ans, 2022). II réclamerait 20 M€ pour le premier et 45 M€ pour le second, suivi notamment de près par Lyon et Marseille : « II est trop cher pour eux, ils ne peuvent pas mettre 45 M€. » dit-il pour se rassurer …