Mercato : Le FC Nantes a choisi Tatarusanu alors que la Fiorentina n’en voulait plus

Tatarusanu

C’est le journal l’Equipe qui révèle ce matin l’information, les dirigeants italiens le jugeait peu déterminant et il ne devait sa place qu’à une concurrence très faible.

Ciprian Tatarusanu, le longiligne gardien de but roumain de 31 ans, quitte la Fiorentina et vient donc de s’engager avec le FC Nantes pour deux saisons. Un choix revendiqué par Claudio Ranieri selon le président nantais. « C’est un choix de l’entraîneur, qui souhaitait avoir un gardien avec beaucoup d’expérience », assure Waldemar Kita.

Sur le papier, l’affaire semble intéressante pour Nantes, qui devait pallier le départ à Alanyaspor de Rémy Riou, jugé moins décisif lors du dernier exercice, après cinq années de très bon niveau. Maxime Dupé, qui vient de prolonger, a eu sa chance à plusieurs reprises au cours de la seconde partie de saison dernière (16 apparitions), mais ses sorties aériennes n’ont pas toujours convaincu. Or, les Canaris souhaitent franchir un cap avec l’arrivée du technicien italien.

Selon le journal sportif, Tatarusanu aurait contacté Viorel Moldovan il y a une quinzaine de jours afin de se renseigner sur la ville et le club : « Je ne l’ai pas recommandé au FC Nantes », assure l’ancien buteur de la Maison jaune, « mais j’ai donné au joueur la consigne d’y aller. C’est un garçon équilibré, avec du caractère et un jeu au pied plutôt propre. Il ne parle pas beaucoup mais, quand il s’exprime, il le fait bien. Pour moi, Nantes réalise un beau coup. »

Titulaire en sélection (44 capes), ce grand gardien (1,96 m) réputé sérieux n’a pourtant pas été retenu ardemment par la Fiorentina. S’il était difficile de lui imputer la responsabilité sur les nombreux buts encaissés en Serie A (57), les observateurs florentins le jugeaient peu déterminant. Le Roumain devait surtout sa place à une concurrence très faible et le club italien lui cherchait un successeur depuis un an. Il lui a aussi été reproché de mettre du temps à lire la trajectoire des ballons et de plonger à retardement.
« Mais il a beaucoup progressé sur le plan mental et le positionnement depuis son arrivée en Italie », tranche Moldovan, qui l’a côtoyé lorsqu’il était l’adjoint de la sélection.
Avant, Tatarusanu évoluait au Steaua Bucarest et ses ex-partenaires le décrivaient déjà comme quelqu’un de tranquille, introverti et impénétrable. C’est là bas qu’il s’est révélé, en enchaînant des performances de haut niveau, surtout lors de la Ligue Europa 2013. Sa notoriété au pays s’est alors envolée, à tel point qu’il passe aujourd’hui en boucle sur les écrans de télévision, dans le cadre d’une publicité pour des gâteaux apéritifs.

Nous espérons qu’il passera maintenant en boucle dans le « Total Regal » de BeInSports

 

FacebookTwitterGoogle+Partager