Alors que se profile à l’horizon l’ouverture du mercato hivernal, les supporters du FC Nantes commencent à serrer les fesses à la peur de voir partir précipitamment Emiliano Sala, à deux doigts de nous quitter en août dernier et à qui aucune proposition de prolongation de contrat ou de revalorisation salariale n’a été faite.

[themoneytizer id= »10701-25″]

 

S’il fallait une bonne raison pour justifier cette crainte, référons-nous au fait que Waldemar Kita, pourtant habituellement loquace, refuse de s’adresser à la presse depuis plusieurs semaines, pour justement éviter de parler du sujet qui fâche…

Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup … et le loup a le profil du buteur argentin qui voit ses courtisans s’empiler au fur et à mesure que l’on approche de la fin de l’année. Messieurs les anglais, tirez les premiers et c’est bien d’outre manche que viennent les premiers scuds. Après Crystal Palace, dont l’intérêt est continu depuis la saison dernière, Fulham et surtout le West Ham de Claudio Ranieri, Everton et Wolverhampton se sont mis sur les rangs. Mais depuis hier, une nouvelle formation de Premier league a rejoint le club des fans.
Il s’agit de Leicester, dont l’entraîneur Claude Puel a toujours apprécié le profil de l’attaquant du FC Nantes.

Le président nantais, sachant qu’il devra rétrocéder 50% de la vente aux Girondins de Bordeaux, aurait fixé à 30 Millions d’euros la base des négociations pour son goleador. Mais certains des clubs suscités ont les moyens financiers de cette folie.

Notre seule chance de garder notre buteur serait un veto de Vahid Halilhodzic, bien conscient que son équipe perdrait une grosse partie de ses moyens en perdant son finisseur. Majeed Waris, malgré son but inscrit face à Angers, n’est malheureusement pas une alternative crédible, et que dire de Limbombé et Coulibaly, achetés très cher en Belgique et qui n’apportent rien au secteur offensif nantais…

[themoneytizer id= »10701-2″]

[themoneytizer id= »10701-16″]