As Monaco – FC Nantes (4-0) : Retour sur terre

asm-fcn

Quand deux boxeurs qui s’affrontent ne boxent pas dans la même catégorie, c’est à coup sûr un K.O à la fin du match. C’est ce qui est arrivé hier au FC Nantes face à un des 3 prétendants au titre de Champion de France 2017.

Le pire. c’est que l’AS Monaco n’a pas spécialement bien joué. Sans mettre un rythme fou, sans enfoncer leur adversaire la tête sous l’eau comme ils ont pu le faire régulièrement cette saison, les Monégasques ont écrasé le FC Nantes 4-0 et rappelé à leurs concurrents la solidité de leurs arguments.
Monaco, sûr de sa force, s’est contenté d’attendre les erreurs : un corner mal repoussé a offert le deuxième but à Germain (43), un ballon perdu deux fois par Pardo a offert un contre puis une possibilité de centre à Bernardo Silva, qui s’est empressé de servir Mbappé sur le troisième but (46). A la pause, l’équipe de Leonardo Jardim menait donc 3-0 en ayant cadré trois frappes. Une merveille de réalisme.

Dès la pause, l’affaire était donc pliée. La deuxième mi-temps ne fut qu’un cours de gestion du score avec un quatrième but pour faire joli, face à une équipe nantaise toujours aussi impuissante malgré les changements opérés par le coach. Nantes a confirmé hier sa mansuétude vis-à-vis des puissants (7 défaites en 7 matches contre l’actuel top 5).

Sergio Conceiçao a reconnu sa part de responsabilité. Le technicien avait pourtant tenté plusieurs innovations pour esquiver la rouste, et sa composition d’équipe était marquée par le passage au 4-3-3. L’expérimentation a duré cinq minutes, le temps d’encaisser un premier but qui a provoqué un immédiat retour aux fondamentaux tactiques. « On a commencé avec une stratégie pour contrôler le jeu intérieur de Monaco avec Lemar et Bernardo qui plongent derrière les milieux défensifs. Après le but, c’était déjà difficile et il était mieux de retrouver toutes nos références en 4-4-2″, expliquait Conceiçao, qui n’avait surtout pas envie d’accabler ses joueurs. « Ils ont tout donné pendant trois mois (depuis son arrivée le 11 décembre), et on arrive à Monaco où on n’a pas réussi à être l’équipe qu’on a l’habitude d’être. Ça arrive. J’en prends la responsabilité, c’est moi qui n’ai pas bien préparé le match. J’ai regardé les chiffres à la pause, on avait plus de possession que Monaco, plus de corners, mais ils ont été pragmatiques et on leur fait trois cadeaux dont deux juste avant la mi-temps. »
En ce qui nous concerne, nous avons relevé le choix malheureux de changer de gardien. Il avait aligné Maxime Dupé dans la cage au détriment de Rémy Riou, peu inspiré ces derniers temps, mais le remplaçant n’est pas parvenu à être plus décisif que l’habituel titulaire et c’est peu de le dire.
Gillet, pour sa part, pense avoir rencontré hier le futur champion de France : « Je trouve Monaco meilleur que le PSG. J’ai rencontré Paris pas mal de fois ces dernières années, ils m’ont moins impressionné. »

Il va falloir attendre samedi pour espérer pouvoir rebondir face à un adversaire plus dans les cordes des Canaris. Une semaine pendant laquelle Sergio Conceiçao devra tenter d’effacer les traces traumatisantes de cette soirée cauchemar.

Les 3 « Flop » nantais selon le journal l’Equipe :

Lima : Le latéral gauche n’avait pas été brillant lors du nul à Bastia (2-2, mercredi dernier) et il a sombré hier. A l’origine de l’ouverture du score, il a ensuite laissé les Monégasques investir son aile, trop souvent abandonnée. Il s’est entêté à tirer ses corners au second poteau, sans le moindre succès.
Pardo : Son magnifique but marqué contre Dijon (3-1, le 24 février) était porteur de promesses que le Colombien n’a pas tenues. A Gauche comme à droite, il a manqué de vélocité pour percer et n’a surtout pas été lucide : deux pertes de balle successives provoquent le troisième but.
Gillet : En temps normal. il incarne une valeur sûre dans l’entrejeu. Mais les gestes de Bernardo Silva sortent justement de la normalité et Gillet a été la victime préférée du Portugais, qui lui a régulièrement donné le tournis. Il ne s’est que rarement extrait de cette condition de spectateur.

result-monaco

FacebookTwitterGoogle+Partager