Montpellier HSC – FC Nantes (0-1) : A force de ne pas vouloir perdre, on fini par gagner

carlos

Connaissant ses limites offensives, Claudio Ranieri avait emmené avec lui un bus à impériale pour contrer les velléités du Montpellier HSC. Opération réussie pour le FC Nantes qui prend 3 points dans l’Hérault.

 

C’est Emiliano Sala qui avait marqué dans à Troyes, à dix contre onze, en fin de match. À la Mosson, c’est Diego Carlos, qui a réussi à tromper le gardien montpellièrain grâce à un coup franc de la 76e minute.
Ne nous cachons derrière le résultat, ce match fut d’une affligeante pauvreté technique et ne nous permet pas de nous projeter vers des lendemains qui chantent vraiment. Comme le souligne le journal l’Equipe, on a bien vu le profil voulu hier soir par Ranieri : d’abord un bloc bas, d’abord un coffre-fort, avec des joueurs qui sont prêts à faire des sacrifices et des efforts. Ça a fonctionné, face à une équipe montpelliéraine trop limitée offensivement.

« On a cette mentalité de ne rien lâcher », retenait le capitaine Léo Dubois. « Chacun fait son job à fond. Les excentrés ont effectué un super boulot défensif. Après, il faut être costaud pour rester serein comme ça 90 minutes. C’était une victoire dans la difficulté. On n’était peut être pas beaux à voir mais si on joue comme ça et qu’on gagne… »

Ce succès va permettre d’apaiser les tensions internes créées par un mercato agité qui n’a pas complètement satisfait Ranieri. Le coach italien n’avait aligné au coup d’envoi qu’une recrue du mois d’août, Andrei Girotto, qui n’a pas vraiment convaincu au milieu, en plus de Tatarusanu et Nicolas Pallois. René Krhin est resté sur le banc, qu’ont quitté El-Ghanassy et Kalifa Coulibaly. C’est le milieu offensif belge qui a obtenu le coup franc du succès, autre satisfaction de la soirée, en provoquant une faute de Hilton.

L’homme du match côté nantais est sans aucun doute Diego Carlos, auteur du but et impérial en défense.

En bon italien qui se respecte, Claudio Ranieri a décidé de terminer dans le top 3 des défenses du championnat. Tant pis pour le spectacle ! Si on en voulait, il fallait peut être lui donner des attaquants …


result1
result2

 

FacebookTwitterGoogle+Partager