Tandis que les supporters se font de plus en plus rares à la Beaujoire, 16604 places avaient trouvé preneur hier, le Fc Nantes coule doucement mais sûrement et s’ancre pour un bout de temps dans les profondeurs du classement.

 

Calendrier chargé ou volonté de faire taire son président, Miguel Cardoso avait enfin osé une équipe new look en titularisant 3 nouveaux, Limbombe, Boschilia et Mbodji et en replaçant Valentin Rongier à son poste de prédilection. Même si les deux premiers nommés n’ont pas fondamentalement déçu, on a bien senti hier soir face à Nice que la mayonnaise ne prenait toujours pas. Une nouvelle fois, il a fallu attendre le dernier quart d’heure pour assister à un timide réveil des Canaris mais une nouvelle fois, il était déjà trop tard.

Entre errements défensifs, déchets techniques, incapacité à se trouver et maladresse face au but, le onze nantais stagne dans la médiocrité et le pire est peut être à venir avec deux terribles déplacements à Lyon et Bordeaux. Miguel Cardoso avait bien tenté de modifier sa philosophie de jeu en l’axant moins sur la possession pour en revenir aux fondamentaux, mais rien n’y fit. Entre les bons joueurs qui n’évoluent pas à leur niveau et les joueurs moyens qui ne franchiront jamais le palier supérieur, le collectif souffre terriblement et les Canaris sont finalement devenus une proie facile dans ce championnat. Hier, une nouvelle fois, en se montrant décisif à au moins trois reprises, Tatarusanu fut le seul joueur à évoluer à son niveau.

Le réveil de Miguel Cardoso va être douloureux et même s’il ne se passe rien avant le match de Lyon, 5 points en sept matchs, ce n’est plus un bilan mais déjà une menace de licenciement, comme on peut le lire ce matin dans les colonnes de Presse Ocean

Vous êtes arrivés sur notre article via un agrégateur de news ? un lien externe ?
Très bien.
Mais saviez-vous que nos brèves n'étaient pas référencées sur ces sites ?
Pour être sûr de ne rien rater, placez cette page dans vos favoris :
http://planete-fcnantes.com/flash-actu/