Rien ne va plus, faites vos jeux … Le FC Nantes s’est une nouvelle fois incliné à l’extérieur et retrouve, après ses deux matchs en retard joués, sa 13ème place d’avant les fêtes, à seulement 6 points du barragiste.

 

Cette fois-ci, l’arbitrage n’est pas en cause. Si Kalifa Coulibaly a été expulsé juste avant la pause, le corps arbitral n’y est pour rien, le malien a simplement manqué de maîtrise en commettant deux fautes grossières qui méritaient le carton jaune.
Jusqu’à cette expulsion, le match était équilibré. Ensuite, la rencontre s’est muée en attaque-défense, et à force de pousser, les nîmois on trouvé l’ouverture par Alakouch (65e ), sur un tir dévié par Pallois.

Emiliano Sala était toujours un joueur du FC Nantes hier soir. Il était dans le groupe, mais sur le banc. Pour le préserver au milieu de deux matches rapprochés ou par choix imposé pour éviter qu’il ne se blesse ? On ne peut que se poser la question compte tenu du fait que ni la direction ni le joueur ne s’expriment.
En trouvant le poteau de la tête (13e ), en servant bien Rongier qui a également touché un montant (36e ) et en remportant la plupart de ses duels, Kalifa Coulibaly, qui avait pris la place de Sala, a montré son potentiel, malheureusement encore mal maîtrisé. Majeed Waris a peiné à exister en pointe. il a su se procurer plusieurs situations de but mais son manque de justesse l’a toujours empêché de les concrétiser.
Puis Sala est entré en jeu à la 72e minute, et il n’a mis que quatre minutes à décocher une tête proche de refroidir les Costières.
Les hommes du match côté nantais sont sans conteste Valentin Rongier et Nicolas Pallois. Le premier nommé s’est procuré l’une des meilleures occasions nantaises en touchant le poteau droit d’une frappe à l’entrée de la surface (36e). En seconde période, alors que son équipe était réduite à dix, il a continué à récupérer des ballons et à jouer malin.
Sur la continuité de son match de dimanche face à Rennes, Nicolas Pallois a de nouveau fait preuve de générosité, même s’il était mal placé sur le but nîmois.

« Ça fait deux matches qu’on est muets en termes de point, mais on n’est pas muets en termes de jeu », a souligné Valentin Rongier. « On manque de réussite. Tout n’est pas à jeter dans ces prestations. »
Vahid Halilhodzic à quant à lui refusé de s’exprimer à la fin de la rencontre. Frustration consécutive à cette nouvelle défaite ? Colère vis à vis de ses dirigeants qui « travaillent » dans son dos le transfert de Sala ? Nous en saurons certainement plus après son passage demain en conférence de presse d’avant Angers-Nantes.