Le calendrier bouleversé avec ses matchs reportés à au moins une vertu. Les Canaris n’ont pas le temps de cogiter et de se mettre une pression supplémentaire entre chaque rendez-vous.

 

Après l’extrême frustration de la défaite face à Rennes, le Fc Nantes va tenter de se remettre d’aplomb face aux Nîmois, qui partagent actuellement la 11ème place avec les Canaris.

« Cette défaite face à Rennes nous a fait mal mais elle va provoquer une réaction » estimait Vahid Halilhodzic dans les couloirs de la Beaujoire. « On a pas le temps pour pleurer. Il faut essayer de remporter les deux prochains matchs à l’extérieur. »

Gros challenge quand on sait que Nîmes connait la même problématique et à besoin également de se refaire la cerise. Circonstance plombante, le stade des Costières ne réussit pas particulièrement aux nantais qui n’y ont pas gagné depuis 1980.

Ce qui est sûr, c’est que si Nantes était venu aux Costières quand il aurait dû, c’est-à-dire il y a un mois, il aurait affronté des Nîmois en pleine bourre, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, l’équipe étant entré dans sa période de doutes.

Performante à domicile avant de croiser Rennes, l’équipe de Vahid Halilhodzic doit aussi se montrer un peu plus solide et ambitieuse à l’extérieur, son dernier succès en Championnat remontant au 27 octobre à Amiens (2-1).
Nantes a annoncé un groupe de vingt-deux joueurs dans lequel figure Emiliano Sala. L’attaquant argentin, qui a rencontré lundi Neil Warnock, le manager de Cardiff ( 17e de Premier League), dans le cadre d’un éventuel départ, sera-t-il titulaire ?
Nantes peut-il aussi être déstabilisé par la situation de son meilleur buteur, qui aurait, selon certaines sources, dit « oui » à Cardiff ?

Autant de questions qui trouveront certainement leur réponse ce soir à partir de 19h au Stade des Costières.