Cette fois-ci c’est fini, le Fc Nantes ne jouera pas la tant désirée Europa League. Pire encore, après cette nouvelle défaite face à l’Olympique Lyonnais, les Canaris pourraient terminer au delà de la dixième place, bien loin des ambitions affichées en fin d’année dernière.

 

Bien sûr, mathématiquement, la messe n’est pas encore dite, comme le relevait hier Léo Dubois après le match : « On ne perd pas la Ligue Europa ce soir. Il reste trois semaines. c’est loin d’être la fin. II reste neuf points prendre, il nous les faut. C’est loin d’être la fin. »
Cela sous-entendrait que les adversaires directs des nantais se mettraient à déjouer tandis que les Canaris retrouveraient par miracle leur jeu conquérant de 2017. Et hier, c’est encore cette équipe en panne d’inventivité et de niaque qui s’est petit à petit laissée étouffer par le jeu des lyonnais.
Heureusement, Tatarusanu a évité le naufrage avec quelques sauvetages spectaculaires mais globalement les canaris n’ont pas été au niveau, à l’image de Thomasson, qui a bredouillé une nouvelle fois son football, Iloki et Lima qui n’ont rien apporté dans les couloirs, Nakoulma qui a erré sur le front de l’attaque en touchant finalement peu de ballons. Seule la défense a fait illusion en encaissant néanmoins deux buts sur des erreurs évitables.
Nous avons comptabilisé 4 tirs cadrés de la part des nantais. Dans ces conditions, il n’est plus permis d’espérer…

Claudio Ranieri n’a pas souhaité revenir sur ses problèmes de tuyauterie londonienne ou ses embouteillages nantais. Il a profité du micro tendu par Canal + pour répondre Waldemar Kita, son président, qui s’était dit surpris par son absence lors du anniversaire du club, la semaine passée, et qui ne voulait pas de la titularisation au Groupama Stadium de Léo Dubois, futur Lyonnais : « Il n’y a pas de rupture avec le président. On s’entend bien », glissait-il. « Je l’ai compris, nous avons une bonne relation. II peut critiquer mes choix, c’est normal. Mais s’il n’est pas content, il peut faire seulement une chose. » L’italien n’a pas demandé a être licencié mais on n’en était pas si loin… Encore quelques matchs de ce niveau et le président devrait franchir le pas …