OM – FC Nantes (1-1) : L’histoire d’un scénario frustrant

A la fin du temps réglementaire, le bruit des bouchons de champagne résonnait dans les chaumières des supporters nantais. Grâce à une défense de fer, le Fc Nantes tenait enfin les trois points d’une victoire qui fuit les Canaris depuis de trop nombreuses semaines.
Et puis, il y a eu ces 6 minutes d’arrêts de jeu, ce cafouillage, cet arbitre qui ignore la faute sur Pallois et ce ballon poussé dans le but par Thauvin l’opportuniste.

 

Les matchs entre l’OM et le Fc Nantes se terminent mal, en général… Surtout pour les nantais. Déjà, au match aller, les hommes de Ranieri avait été crucifiés par un but d’Ocampos dans les ultimes minutes, bis repetita hier soir avec un scénario d’une extrême frustration.
Au delà du scénario, il faut encore une fois souligner que l’on ne peut pas espérer gagner les matchs que par un petit but d’écart, même si Nantes est coutumier du fait cette saison. Une nouvelle fois, l’attaque a failli hier soir au Vélodrome avec en chef d’orchestre un Sala impatient et maladroit. Le but nantais est une nouvelle fois venu de l’arrière avec cette reprise magistrale de Dubois,  hors de portée de Mandanda.

L’action du but de la discorde vient en fait d’une simulation de Tatarusanu et Diego Carlos, qui s’écroulent sans raison, dans les arrêts de jeu. Les marseillais, jugeant la simulation évidente, ne rendent pas le ballon aux nantais après la remise en jeu et s’en suit un énorme cafouillage émaillé d’une faute de Gustavo sur Pallois. L’arbitre, aux abonnés absents depuis le début de la rencontre, ne siffle pas et Thauvin, maladroit mais accrocheur durant les 90 minutes de la rencontre, pousse le ballon dans le trou de souris qui s’offrait à lui.
Les Nantais regretteront longtemps les deux points envolés au buzzer. alors qu’ils avaient déroulé le scénario parfait : une ouverture du score rapide, et tous derrière à défendre, avec deux lignes de quatre disciplinées et agressives, qui ne laissaient rien passer. Mais l’OM, au delà de la maladresse chronique qui semble frapper ses offensifs, a eu le mérite d’insister jusqu’à l’ultime minute.
Mais mentalement, Nantes est fragile cette saison et si il y avait encore eu quelques minutes à jouer, il est fort probable que les Canaris n’auraient même pas ramené le point du nul. Un constat qui finalement adoucit un peu le sentiment de frustration.

Bien sûr, ce point du nul n’arrange personne. Après la joie de l’inespérée égalisation, des sifflets se sont fait entendre au coup de sifflet final, preuve que le Vélodrome ne pardonne pas aux phocéens sa médiocre série de trois défaites consécutives à peine rachetée hier soir.
Pour Nantes, l’occasion était belle de reprendre cette cinquième place abandonnée la veille à l’ennemi rennais. Pour cela, il faudra encore patienter quelques matchs car avec la triplette Troyes-Metz-St Etienne à venir, il y a matière à retrouver cette cinquième place tant convoitée.

Nous avons aimé :
La prestation de Dubois, Pallois, Rongier et Lima
La consistance de la défense retrouvée.

Nous n’avons pas aimé :
Le gazon maudit du Vélodrome
L’arbitrage low cost
Voir Diego Carlos s’écrouler seul dans la surface durant les arrêts de jeu pour gagner quelques précieuses secondes. Ces secondes, il les a gagnées, mais en perdant deux points …
Le match sans d’Emiliano Sala
L’idée que Dubois s’est peut être plus dépouillé hier soir pour son futur club que pour l’actuel (jugement sans fondement).

Retrouvez les commentaires de nos amis marseillais de Footmarseille.com

om-result2018

 

Share