PSG – FC Nantes (4-1) : Tarif syndical

cavani.psg.nantes

Comme nous le disions avant le match opposant le PSG au FC Nantes, il fallait que deux paramètres soient réunis pour que les Canaris ne sombrent pas au Parc, une bonne charnière centrale et un bon gardien.

 Que faire face à des joueurs de cette classe ? Subir, en espérant que l’orage passe et que l’adversaire finisse par se lasser… Nantes a tenu 37 minutes jusqu’au but de Cavani et le début du calvaire. Le 4-5-1 inédit mis en place par Claudio Ranieri n’avait surpris personne. Mais pour réussir son coup, l’entraîneur italien avait besoin de 2 éléments essentiels qui ont failli hier.

Élément le plus important de la défense nantaise lors de ses premiers matchs, Ciprian Tatarusanu est rentré dans le rang. Face à Cavani, il a certes évité à son équipe de prendre un cinquième but en toute fin de rencontre mais il a manqué de réactivité sur le but de Di Maria et que dire de cette énorme faute de main sur le but de Pastore. D’un point de vue général, l’international roumain a semblé un peu court sur toutes ses interventions.
En deux matchs (Dijon + PSG), Tatarusanu a ruiné son début de saison prometteur.
Diego Carlos, l’autre pilier de la défense nantaise, n’a pas non plus était à la fête. Le défenseur brésilien a bien coupé plusieurs situations chaudes avec un placement et un engagement appropriés. Mais il a été pris un peu naïvement par Cavani sur le premier but parisien et malheureux sur le quatrième but avec son dégagement dans la surface sur Pallois qui revient sur Cavani.

Face à un PSG diminué par l’absence de Mbappé et par la présence d’un Neymar à 50%, le Fc Nantes n’a donc existé que par bribes en première période durant laquelle les quelques incursions des Canaris dans la défense parisienne auraient mérité meilleur sort avec un peu plus de justesse technique de la part de Leo Dubois et Emiliano Sala, très brouillons.
Les deux joueurs nantais qui ont vraiment tenté de tirer l’équipe vers le haut ont été incontestablement Chidozie Awaziem et Jules Iloki, entré en seconde période. Le premier s’est bien débrouillé en arrachant même plusieurs ballons à Neymar tandis que le second a donné de la vitesse au secteur offensif dès son entrée en jeu. C’est d’ailleurs grâce à la justesse d’un de ses centres que Nantes a pu réduire le score par Nakoulma. Il confirme son regain de forme entrevu contre Toulouse avant la trêve.

Mettre en place un double bus face au PSG, était-ce la solution ? Certains pensent que oui car le PSG aurait pu doubler la mise. D’autres, au contraire, pensent qu’il faut jouer plus haut pour espérer contrarier la bande à Emery. Un débat lancé par tous les adversaires des parisiens mais peu sont ceux qui trouvent la bonne solution.

Pour le deuxième test de la série qui tue, le Fc Nantes, toujours bien accroché à sa cinquième place, se déplacera à Rennes samedi prochain, même heure, même écran.

result-psg-2017

 

FacebookTwitterGoogle+Partager